in

Supervision Informatique MEMOGuard interfacé avec les logiciels de supervision du marché

Superviser les systèmes IT avec un outil de gestion des alarmes avec astreinte

Astreinte
Astreinte

Peu importe la taille d’une entreprise et son secteur d’activité, le système d’information constitue un élément clé de son fonctionnement. L’infrastructure informatique doit donc fournir le top de sa performance en permanence pour assurer l’efficacité de l’entreprise. Mais l’informatique n’étant pas infaillible, le système peut être confronté à des problèmes par moment. C’est là qu’intervient la supervision informatique qui aide à prévenir ces pannes au maximum et à intervenir à temps pour limiter les dégâts.

Encore appelée monitoring informatique, cette supervision regroupe l’ensemble des outils veillant au bon fonctionnement de votre système d’information. MEMOGuard est un outil de Clever Technologies (éditeur) conçu dans le cadre du monitoring informatique. Afin de maximiser ses performances, il est interfacé avec divers logiciels de supervision du marché. Voici l’essentiel à savoir à propos de la supervision MEMOGuard interfacé avec ces programmes.

Clever Technologies et MEMOGuard : que savoir sur l’éditeur et le logiciel superviseur ?

Depuis plus 1998 (plus de 22 ans d’expérience), Clever Technologies est spécialisé dans l’envoi de SMS et des services complémentaires. Premier éditeur à utiliser le Saas pour envoyer des alertes SMS, Clever Technologies offre aussi des services de supervision informatique. Dans le but de répondre à tous les besoins, l’éditeur propose des offres adaptées à tous les budgets.

SMS Backup : Partez tranquille en congés, MEMOGuard veille pour vous sur les sauvegardes.

Avec des outils made in France, Clever Technologies met à votre disposition une supervision 24 h/24 par des hommes et non des robots.

Grâce aux interactions avec leurs clients, ces professionnels améliorent continuellement leurs produits. De plus, tous les protocoles industriels sont intégrés aux outils de l’éditeur. MEMOGuard est le logiciel superviseur programmé par Clever Technologies. Cet outil industriel vous permet de surveiller, conduire et contrôler vos installations et procédés en temps réel. Il est spécialement dédié à la protection du système et aux alertes en cas de situations à risques.

MEMOGuard est un logiciel de gestion d’alarmes et de planning d’astreinte. Via le logiciel ou l’interface web, des alertes sont envoyées au personnel de garde par divers moyens (SMS, mail, appel vocal, SMS to mail, mail to SMS, etc.). Vous pouvez recourir à cet automate d’alarme, quel que soit votre secteur d’activité.

En effet, il est compatible avec le secteur industriel, les réseaux informatiques, les institutions, la sécurité et les interventions urgentes (pompiers, sécurité, etc.). Dans le cadre de la mise en place d’une politique de sécurité des données et des réseaux informatiques, le monitoring offert par MEMOGuard peut être subdivisé en trois familles. Chacune de ces dernières fournit divers niveaux d’informations.

La surveillance réseau

Il s’agit d’un monitoring actif qui assure l’analyse et la disponibilité d’un équipement physique connecté sur un réseau informatique. Pour cette surveillance, on utilise des technologies plutôt simples. De plus, le niveau des informations retournées est filtré.

Pour illustrer, MEMOGuard logiciel de surveillance du réseau informatique assure le contrôle de votre connectique. Il vérifie si cette dernière est opérationnelle afin de permettre aux utilisateurs d’accéder normalement aux sites Web.

La surveillance applicative

Le volet monitoring applicatif donne une vue d’ensemble sur l’équipement hard (physique), les applications exécutées ainsi que les informations renvoyées. Par exemple, MEMOGuard précise si le serveur est fonctionnel et contrôle automatiquement le contenu des pages Web.

La surveillance système

Le monitoring du système est au cœur même de la surveillance de votre système informatique. En effet, il fournit des informations en temps réel sur l’utilisation d’éléments centraux. Il s’agit par exemple du microprocesseur, de la mémoire de stockage, etc.

En ce qui concerne les deux premières familles (réseau et applicatif), les tests doivent être faits par des équipements délocalisés. Autrement dit, ceux-ci ne doivent pas être directement installés sur le système supervisé. MEMOGuard offre donc une vision utilisateur à distance.

Pour faire court, le logiciel MEMOGuard assure en temps réel :

  • le pilotage des processus liés au système d’information ;
  • la surveillance du système (dans le secteur industriel) ;
  • l’analyse et le lancement des alarmes en cas de besoin.

Guide des logiciels de supervision interfacés avec MEMOGuard de Clever Technologies

Afin d’avoir une vision complète et une supervision de haute qualité, cet outil de remontée d’alarmes peut être couplé à d’autres logiciels.

Il s’agit entre autres de Nagios, Centreon, Zabbix, Shinken, Cacti, Munin, Ganglia, Zenoss et OpenNMS.

Nagios

Nagios est un programme modulaire de supervision qui se subdivise en trois parties : le moteur, l’interface web et les plugins. Le moteur de l’application assure l’ordonnance des tâches de supervision. Quant à l’interface, elle donne une vue d’ensemble du système d’information et des anomalies potentielles.

Enfin, les plugins sont des modules externes conçus pour être greffés au logiciel et donc augmenter ses fonctionnalités. Ces mini-programmes peuvent être ajoutés en fonction de vos besoins en supervision. Nagios propose une centaine de plugins. Ces derniers sont écrits dans les langages les plus adaptés tels que Bash, C++, Python, Perl, PHP, C#, etc.

Avec Nagios, vous pouvez superviser des services réseaux (SMTP, POP3, HTTP, NNTP, ICMP, SNMP, LDAP, etc.). Vous avez également accès aux ressources des serveurs (charge du processeur, occupation du disque dur, utilisation de la mémoire paginée) sur les systèmes d’exploitation les plus répandus.

En utilisant MEMOGuard, vous avez accès à une vérification en parallèle des services. Afin de différencier un serveur en panne d’un serveur injoignable, vous avez la possibilité de définir une hiérarchie dans le réseau.

Intérêt du couple MEMOGuard/Nagios

Facilement interfacé avec Nagios, MEMOGuard assure la fédération des alertes pour appliquer un scénario à la gestion des potentiels incidents. Ainsi, les alarmes peuvent être corrélées avec des séquences pour engendrer automatiquement des procédures définies.

Aussi, les indicateurs de déclenchement sont filtrés par labels (inclusion, exclusion, expressions rationnelles, récupération de champs précis, etc.). Cette approche multi-protocolaires permet entre autres d’automatiser certaines réactions de la supervision. Il s’agit là d’un avantage majeur dans la fédération des alertes transférées depuis Nagios.

En couplant MEMOGuard à Nagios, les données reçues peuvent être concentrées avant l’extraction de l’essentiel. Ces informations essentielles seront ensuite routées vers le personnel d’astreinte sans oublier l’escalade dynamique, l’acquittement et la création de cellules de crise. Ainsi, vous avez toujours une longueur d’avance sur les systèmes, clusters virtuels, indicateurs de ressources, etc.

Avec le Cloud et le dimensionnement dynamique offert par les hébergeurs, MEMOGuard interfacé avec Nagios aide à la gestion du capacity planning et à l’anticipation des incidents liés à la plateforme et aux dépôts.

Centreon

Centreon est un logiciel français de supervision du système d’information des sites et bâtiments de grande envergure. La conception de Centreon est partie de l’objectif d’offrir une meilleure performance que Nagios. Cela dit, les opinions sont toujours partagées sur l’atteinte ou non de ce but. Cependant, en ce qui concerne l’interface web, Centreon n’a rien à envier à Nagios.

Cette interface facile d’utilisation vous permet de poser des diagnostics concernant les incidents informatiques sans être un professionnel. Comme toute application de supervision, Centreon contrôle l’état des serveurs et la disponibilité du matériel informatique connecté au système. Son tableau de bord diffuse donc les informations récoltées en temps réel.

Par ailleurs, les utilisateurs peuvent personnaliser leur configuration. Cela n’a rien d’innovant, mais combinée à l’interface web, cette possibilité donne une place de choix à Centreon. Bien évidemment, Centreon est lui aussi compatible avec MEMOGuard.

Zabbix

Zabbix est un outil de monitoring réseau open source gratuit. Son modèle de fonctionnement client-serveur peut être avec ou sans agent. Avec agent, le serveur Zabbix obtient les informations de supervision de l’agent Zabbix. Les fonctionnalités offertes par le logiciel Zabbix sont :

  • le suivi de la performance ;
  • la découverte automatique ;
  • la surveillance des applications ;
  • les alertes, ainsi que les rapports, etc.

Toutes ces fonctions permettent à Zabbix de surveiller à la fois les états du système d’information, mais aussi ses performances. En outre, l’utilisateur de Zabbix peut personnaliser l’affichage selon ses besoins.

Shinken

Shinken est un projet de refonte complète du cœur de Nagios en Python. Ce projet offre alors une architecture plus flexible et plus facile à maintenir que le daemon monolithique de Nagios. Sur la base de Unix, l’architecture de Shinken comprend des daemons simples et coopératifs qui proposent les mêmes fonctions que le logiciel Nagios.

Aussi, la nouvelle architecture intègre des notions d’importances et de corrélations avancées. Cela permet à l’outil de procéder à une recherche efficace des causes et conséquences des incidents informatiques potentiels.

Shinken est compatible avec Nagios. De façon globale, il assure la surveillance des hôtes et services, rassemble les données de performances et alerte les utilisateurs lorsque des conditions d’erreur sont réunies.

Cacti

Le programme Cacti est un logiciel de surveillance réseau. Son mode de fonctionnement est basé sur la puissance de stockage de données de RRDTool. Son fonctionnement est assuré par un serveur web équipé d’une base de données et écrit dans le langage PHP. Il peut être assimilé à une interface d’utilisation de RRDTool et considéré comme le successeur de MRTG.

Avec Cacti, vous accédez à une représentation graphique des états de divers périphériques utilisant SNMP. Cette représentation peut aussi se faire grâce à des scripts (Bash, PHP, Perl, VBs, etc.) afin d’obtenir des données telles que :

  • la mémoire utilisée ;
  • la charge processeur ;
  • l’espace disque restant ;
  • le Ping d’un élément actif.

Pour la récolte des données, il faut recourir aux différents agents SNMP ou aux des scripts locaux par le biais d’un script PHP. La mise à disposition de templates (modèles) de graphiques permet d’organiser aisément de nombreuses données ressemblantes. Malheureusement, cette fonctionnalité perd de sa valeur lorsque les informations sont hétérogènes.

Grâce à l’interface graphique qui simplifie l’utilisation de la commande CDEF de RRDTool, vous pouvez effectuer des opérations simples et des combinaisons d’opérations à partir des données générées.

Contrairement à la majorité des autres logiciels du marché, Cacti ne fait pas de supervision à proprement parler. En effet, il ne fait pas de lien entre les incidents et n’alerte pas en cas de problèmes. Cela dit, il est souvent utilisé en complément aux programmes de monitoring informatique.

Munin

À partir des informations que lui envoient les équipements, Munin est en mesure de fournir des séries de graphes. Ceux-ci regroupent des données telles que l’utilisation de la mémoire vive, le load average, l’utilisation du processeur et bien plus encore. En fonction des seuils d’alerte définis, Munin peut aussi envoyer des alertes par courriel ou vers Nagios.

Tout comme Zabbix, Munin utilise le modèle de fonctionnement client-serveur. Sur chaque matériel supervisé, le munin-node (un petit daemon) est mis en marche. C’est lui qui assure la transmission des données brutes sous demande du grapheur Munin. La supervision d’un parc informatique avec Munin nécessite donc à la fois le grapheur et le munin-node.

Ganglia

À l’origine, la conception de Ganglia est partie de la recherche d’un outil solide, mais demandant peu de ressources pour la surveillance des performances de clusters de calcul. Il est important de préciser ces clusters peuvent comprendre des centaines, voire des milliers de nœuds.

Cependant, grâce à ses diverses possibilités de configuration, le programme Ganglia peut aussi être utilisé pour superviser un parc informatique classique. Pour cela, il suffit d’adapter la notion de cluster de l’outil à un regroupement par rôle applicatif (un groupe par serveurs web, mail, bases de données, etc.).

Par exemple, cette notion peut s’appliquer à un ensemble de machines virtuelles sur un serveur physique. Il est aussi possible d’adapter la notion de cluster de Ganglia à un regroupement par rôle (production, recette, développement).

Le logiciel Ganglia a été porté sur un grand nombre de plateformes telles qu’Unix propriétaires, Linux et BSD, Windows, etc. Grâce à cette initiative, vous pouvez utiliser le seul et même outil (Ganglia) pour superviser les performances de l’ensemble de votre parc informatique. Les données recueillies sont quasiment diffusées en temps réel.

Les services de Ganglia

La supervision par Ganglia se compose de deux principaux services : le gmond et le gmetad. Le premier tourne sur chaque nœud/serveur, surveille et collecte les différentes métriques. Quant au second service, il consolide les données collectées et les stockent dans une base RRD (Round Robin Databases).

Il faut savoir que les bases RRD sont conçues pour le stockage de données évoluant dans le temps par intervalle régulier. Tout comme le superviseur Cacti, Ganglia se sert de l’outil RRDtool comme backend.

Le service gmond est hébergé dans les nœuds du cluster Ganglia et ces nœuds communiquent leur statut par UDP. Pour chaque cluster qu’il supervise, le service gmetad dispose de nœuds de référence. Il peut alors les interroger de manière régulière pour établir l’état de l’ensemble du système.

Pour communiquer entre eux, les nœuds gmond du cluster se servent du protocole XDR. Il s’agit d’un standard de l’IETF qui permet à différents OS de communiquer entre eux. Ainsi, des clusters hétérogènes peuvent être mis en place. Par exemple, le programme Ganglia peut être mis en place pour surveiller un cluster composé d’un serveur Fedora 10 hébergeant les services web, gmetad et gmond. En plus du serveur Fedora 10, ce cluster est composé d’un serveur Debian et d’un serveur OpenSolaris.

En outre, le cluster utilise à la fois une communication UDP unicast et multicast entre les nœuds gmond. Cela permet d’illustrer les diverses configurations possibles. Afin que tous les serveurs soient à la même heure, il est recommandé que l’ensemble soit doté d’un serveur de temps NTP.

Zenoss

À l’instar de Nagios, Zenoss est un outil de monitoring informatique open source et gratuit. Toutefois, vous pouvez vous tourner vers sa version commerciale qui offre bien évidemment plus d’options que la gratuite.

Le fonctionnement de Zenoss est fondé sur une application Web. Cette dernière est chargée de surveiller les nœuds de votre réseau et de générer des rapports indispensables pour la prise de décisions informatiques.

Sans installer un client, le logiciel Zenoss vous donne la possibilité de relever des métriques de serveur en se connectant via snmp, ssh, telnet, wmi. L’interface de Zenoss a l’avantage d’être intuitive et paramétrable. En tant qu’administrateur, vous avez la possibilité de sélectionner les informations que vous souhaitez obtenir dès le premier coup d’œil.

Zenoss assure l’auto découverte des machines du réseau, la création d’une carte géographique du réseau et la gestion des alertes. En plus de son Dashboard intuitif, il dispose d’applets amovibles. Il est facile à configurer et à utiliser.

De plus, les graphes sont créés automatiquement, la MIB de base est importante et l’affichage des tables de routage est efficace. Néanmoins, Zenoss n’a pas que des avantages. En effet, il demande beaucoup de ressource machine.

OpenNMS

Le superviseur OpenNMS a pour vocation de répondre aux exigences des grandes entreprises. Il s’agit de l’extensibilité (scalabilité), de l’automatisation et de la flexibilité. Ces caractéristiques permettent à l’outil de gérer la surveillance out-of-the-box de dizaines de milliers de ressources.

Le programme OpenNMS assure :

  • la découverte des équipements et services ;
  • la gestion avancée d’événements actifs et passifs ;
  • les alertes et notifications avec escalade et calendrier d’astreinte ;
  • la surveillance automatique des équipements et services ;
  • la collecte et le traitement de données (en SNMP, JMX, XML, nrpe, etc.).

OpenNMS a également d’autres fonctionnalités telles que la génération de rapports, de graphiques et cartes réseaux, la surveillance en simulation de parcours, la compatibilité multi-sites (remote polling), etc

Autres articles

Written by Lagustais

Les cookies tiers de Chrome seront encore disponibles jusqu’à mi-2023

Les cookies tiers de Chrome seront encore disponibles jusqu’à mi-2023

Médias et réseaux sociaux en marketing B2B

Médias et réseaux sociaux en marketing B2B ; comprendre l’importance de susciter l’engagement de sa communauté