in

Qu’est-ce que la supervision : Surveillance des équipements en temps réel

La supervision est une technique industrielle de suivi et de pilotage informatique, et si nous nous intéressions à son origine, et à la création de l’informatique moderne.

Astreinte du personnel de garde
Astreinte du personnel de garde

Volontairement, nous tenterons d’expliquer ce mot, dans le sens de l’informatique, où superviser sous entend, exercer un contrôle, effectuer une ou des vérifications, sur une activité ou sur le travail d’individus ou de matériels, si l’on extrapole un peu, on peut dire techniquement que c’est aussi une méthode de pilotage et de suivi informatique, des procédés de fabrication ou de gestions, qui préalablement ont été automatisés.

La supervision est donc une technique industrielle de suivi et de pilotage informatique de procédés de fabrication automatisés.

La supervision concerne l’acquisition de données et des paramètres de commande des processus généralement confiés à des automates programmables.

Mais si l’on pousse un peu, on pourrait dire que supervision est un terme anglais qui se traduirait en langue de Molière par surveillance, dans l’absolu cela pourrait correspondre à certains termes dans le monde de l’informatique, mais nous arrêterons là les comparatifs, car la terminologie pourrait nous faire dériver et aller très loin par exemple dans le monde de la vision  super vision, et ce n’est pas l’objet du présent article.

Mais nous resterions dans le vrai en disant, que la supervision, c’est aussi le monitoring informatique, ou monitoring du système d’information, en réalité ce sont des outils qui permettent d’avoir une vision différente des systèmes d’information, et qui permettent de remonter toutes les anomalies, ou toutes les actions qui ne sont pas à considérer comme des actions ordinaires.

Superviser, supervision, c’est en réalité contrôler la bonne fin, d’un travail ou d’une action, réalisé par d’autres, que ce soient des hommes ou des machines, et selon les linguistes, cela viendrait de l’anglais to supervise.

Supervision : C’est quoi !

Sans vouloir copier sur un vieux post fait en Espagnol, par un inspiré journaliste espagnol du nom de Dimas Pardo, nous allons tenter d’aller un peu plus loin, dans le monde de la supervision, et remonter à ses origines, du moins pour les origines publiées, il se peut qu’il y en ait d’autres, mais au moment de l’écriture du présent article, nous ne les connaissons pas.

Pour parler de supervision, il nous faut rester dans l’époque moderne, tout simplement parce que les ordinateurs n’existaient pas préalablement, et que les premiers ordinateurs créés, remplissaient des pièces entières, ils étaient monstrueux, et disposaient des carcasses, des ampoules et des fils à ne plus en finir, et que le premier superviseur, fut l’homme qui s’assurait de son bon fonctionnement, en le surveillant tout simplement, avec ses sens et ses yeux, et sans aucun outil, la supervision  informatique venait de naitre.

En quelques décennies, l’informatique a beaucoup changé, mais l’origine reste l’origine, et sans Alain Mathison Turing, nous n’aurions pas évolué, c’est lui le créateur et le papa scientifiquement parlant de l’informatique telle que nous la vivons de nos jours.

La bombe de Turing, décrypte les messages chiffrés par Enigma.

Et comme il faut citer un nom, nous donnerons celui de Alan Mathison Turing, mathématicien et cryptologue britannique, qui selon les plus grands experts, peut être considéré comme le papa scientifiquement parlant de l’informatique, car il fut le créateur de ce qui fut appelé : la bombe de Turing, allant version après version jusqu’à décrypter l’outil fondamental le plus automatisé de l’époque, capable de décrypter les messages chiffrés par Enigma.

Hélas pour lui, il eut une triste fin, poursuivi par les tribunaux pour homosexualité ; il choisit de se faire castrer pour ne pas aller en prison, et il fut retrouvé mort le 8 juin 1854, chez lui à Wilmslow, après avoir avalé du cyanure, la reine Elisabeth finit par le reconnaitre comme un héros de la dernière guerre et gracia bien plus tard à titre posthume, mais il était mort et bien mort.

Mais pour tous les experts de tous pays, il est de nos jours, considéré comme l’unique et le seul papa de l’informatique scientifique et moderne.

Supervision, Nagios et la création des scripts et des seuils d’alerte

Plus tard sont arrivés les scripts, et la création de fondations comme celle de Nagios, qui ont tant fait pour la simplification et la standardisation de ces scripts, de préférence centralisés, mais qui une fois mis en réseau, pouvaient non seulement superviser un, mais des dizaines d’ordinateurs, depuis un seul et unique endroit.

(Volontairement nous ne nous étalerons pas sur l’arrivée du phénomène internet, ni sur la création des réseaux,  pour regrouper les ordinateurs, cela fera l’occasion d’un autre article).

Néanmoins, après les scripts sont arrivés un autre élément-clé,  les seuils et les alertes par seuils qui sont la base, de la remontée des anomalies, et qui sont aussi la base des principaux outils de supervision des réseaux  de nos jours.

Nagios est l’acronyme de Nagios Ain’t Gonna Insist On Sainthood, qui viendrait selon les experts du grec où Agios signifierait Saint, mais le nom initial était Netsaint, qui fut changé car ce nom là, était déjà utilisé commercialement parlant.

Nagios de nos jours, est un système de motorization des réseaux, très utilisé, de code ouvert, qui permet de remonter les informations en anomalie (supervision), les principaux protocoles sont utilisés tels que le SMTP, POP 3, HTTP et SNMP), il fut crée à son origine pour du NU/LINUX, mais de nos jours, il s’utilise aussi, sous certaines versions de UNIX.

Superviser, n’est pas Télésurveiller, Supervision n’est pas télésurveillance

Pour ceux qui ne connaissent pas, souvent la supervision est confondue avec la surveillance ou la télésurveillance, même si cela se rapproche, cela n’a strictement rien à voir, ni rien en commun.

La télésurveillance, est le fait de contrôler des équipements ou des bâtiments à distance, qui pourraient aussi être supervisés, mais en utilisant d’autres outils, tels que les caméras, ou toute la panoplie de la gtc et de la gtb, incluant les contacts secs et les IOT.

Alors laissons la télésurveillance là où elle est, et ne la confondons pas avec la supervision, qui concerne très souvent le monde des réseaux et de l’informatique.

MEMOGuard V5, le meilleur outil de supervision et de gestion des astreintes.

Superviser, ne suffit pas ou ne suffit plus, une fois l’anomalie constatée, il faut pouvoir le faire savoir, et le rappeler autant que nécessaire, et c’est l’atout de la gestion des astreintes, avec les acquittements et les doubles acquittements.

MEMOGuard V5, dans sa dernière version de septembre 2021, est totalement modulaire, tous les protocoles sont permis et pratiquement inclus, et sa modularité permet aussi de produire en sortie, toutes sortes de canaux de communication, SMS, Mails, fichiers à plat, Appels Vocaux, Sons.

Bien évidemment, MEMOGuard V5 s’intègre complètement avec toutes les versions de Nagios et de Centréon, et si vous le souhaitez, nous pourrons vous en faire une démonstration, ou mieux vous indiquer certains de nos clients qui les utilisent depuis de nombreuses années.

Il peut être couplé avec une de nos  plateformes de diffusion de SMS, ce qui vous permet de gérer des cellules de crise, en grosse volumétrie (Hôpitaux, SDMIS, Agglomérations), alors n’hésitez plus, et faites vous créer un compte de test, totalement gratuit : Clever 01 60 53 60 53

Auteur Antonio Rodriguez, Directeur Clever Technologies

 D’autres actualités

Autres articles

Written by Antoine

Informaticien depuis des lustres, ancien directeur de Banque (Informatique, Comptabilité, Communication, Refonte Informatique), Antoine est un passionné par les nouvelles technologies, et les innovations liées à l'informatique. Une de ses passions est d'écrire des articles, sur les sujets les plus variés et les plus divers, mais en relation avec le monde du SMS ou de la communication, de la supervision, et de la gestion des astreintes.

Astreinte

Astreinte, qu’est ce que c’est, de quoi parlons-nous ?

gestion-procedure-astreinte

Gestion de Cellule de crise : définition