in ,

RFID, comment peut-elle profiter au commerce de détail.

Très développée sur le marché français, la RFID laisse poindre de nombreuses possibilités, et annonce sans le moindre doute la fin du code barres, et pourquoi pas la fin des caisses actuelles dans tous nos magasins.

RFID, comment peut-elle profiter au commerce de détail.
RFID, comment peut-elle profiter au commerce de détail.

RFID, comment peut-elle profiter au commerce de détail ;  au revoir les codes-barres et bonjour les tags RFID (Radio Frequency Identification) ! Non seulement cette technologie facilite et optimise le travail des commerçants, mais rend également l’expérience client bien meilleure.

Devenues très abordables, les puces RFID séduisent de plus en plus les entreprises dans le commerce. En France, les marques de luxe (Hennes & Mauritz, Breal, Zara, Bonobo…) comme les entreprises de grande distribution (Décathlon, Auchan, Carrefour…) ont fait le choix d’étiqueter leurs produits de puces RFID pour la mise en œuvre de stratégie omnicanale.

La RFID vous permet, entre autres, de savoir quels produits sont vendus à la minute où vous les vendez. Elle peut aussi informer votre équipe de l’endroit et du moment exact où la transaction a lieu, améliorer la satisfaction client en vous permettant d’anticiper et répondre plus rapidement aux besoins du client et bien d’autres encore.

RFID, comment peut-elle profiter au commerce de détail,  c’est la question à laquelle nous allons répondre dans cet article, dans tous les cas, de grandes modifications se profilent à l’horizon, qui vont remettre en cause, l’actuelle utilisation des codes barres,  Mais d’abord, qu’est-ce que la RFID précisément ?

Qu’est-ce que la technologie RFID ?

La RFID, pour « Radio Frequency Idendification », est une technologie d’identification automatique. Elle mémorise, stocke et enregistre également des données sur un support et offre la possibilité de les récupérer à distance.

Un système ou réseau RFID est composé d’un lecteur et d’une étiquette RFID (transpondeur ou encore tag), qui elle-même est équipée d’une puce reliée à une antenne, l’antenne permettant à la puce de transmettre les informations.

Le lecteur est, lui aussi, équipé d’une antenne intégrée ou externe. Lorsqu’un lecteur est placé devant un objet étiqueté d’une puce RFID, il récupère les données dans la puce et les transfert à un logiciel RFID pour être exploitées.

Notez que la RFID n’est pas une technologie nouvelle. Elle existe déjà depuis 1940, utilisée comme de moyens d’identification des avions de guerre entrant dans l’espace aérien du Royaume-Uni afin de les distinguer. Après cela, surtout à partir des années 1980, la RFID s’est vulgarisée et conquit d’autres secteurs tels que l’agroalimentaire, la santé ou encore les transports.

RFID,  marché en forte augmentation au niveau mondial ces dernières années

Le marché de la RFID connait une croissance fulgurante depuis quelques années. Selon IDTechEx, une entreprise qui fournit des études de marché indépendantes, des renseignements commerciaux et des événements sur les technologies émergentes, à l’heure actuelle sur le marché RFID, il se vendrait environ 126 puces RFID chaque seconde dans le monde, soit 3,98 milliards d’étiquettes RFID sur l’année.

Le marché de la RFID atteindrait cette année de 7,5 milliards de dollars, contre environ 1.87 milliard de dollars seulement en 2012. En 10 ans, sa taille a donc été multipliée par 4, et c’est loin d’être terminé, car les clients finaux, réclament le RFID de plus en plus.

Comment la RFID peut façonner la stratégie omnicanale pour les entreprises ?

L’utilisation de la technologie RFID permet aux détaillants de mettre en œuvre plus facilement des solutions de vente au détail « omnicanales » grâce notamment à la visibilité qu’elle peut offrir sur les stocks.

En effet, une fois qu’elle est mise en place, la RFID permet la gestion informatisée des stocks, ce qui amène de la performance au fonctionnement du magasin. Plus concrètement, vous pourrez connaître de manière précise et juste les produits en stock, et ce en temps réel, tracer les dates et heures d’entrées et de sortie de stock, connaître avec une grande précision l’endroit où est stocké le produit et bien d’autres encore.

Grâce à la RFID on peut faire en sorte que les clients puissent accéder aux informations d’inventaire du magasin à partir de leur ordinateur de bureau, et ce peu importe l’endroit où ils se trouvent, ou encore acheter l’article directement leur smartphone, puis récupérer les articles dans le magasin sans passer à la caisse. Une fois dans le magasin, les clients n’auront aucune difficulté à trouver les produits qu’ils recherchent. Les étagères intelligentes offrent une localisation et un suivi en temps réel des articles.

La RFID pour donner aux clients toutes les informations dont ils ont besoin

Selon une étude, près de 2/3 des clients ne trouveraient pas l’information qu’ils recherchent en magasin. Cela peut être l’emplacement du produit, le parfum du produit, le prix,  la date de péremption, le nom du fabricant, l’état général du produit, le label de qualité du produit, la température du produit ou encore des informations sur la façon de le consommer. Autant d’informations dont le client a besoin de savoir avant de pouvoir finaliser son achat !

Or, il se trouve que près de la moitié (53%) des clients qui manquent d’informations seulement ont la volonté ou bien le courage de demander de l’aide au personnel sur place. Les 47% restants quittent le magasin sans rien demander et bien évidemment sans rien acheter, ce qui peut représenter une perte non négligeable.

Heureusement, grâces aux puces RFID posées sur les articles, vous pouvez améliorer l’accès à l’information par les clients. Et parce qu’il y a peu ou pas d’interaction humaine nécessaire pour collecter ces données, les erreurs sont réduites, et tout cela contribue a une meilleure information de la clientèle, et c’est tant mieux pour tous.

La RFID pour un paiement plus rapide

Dans le commerce de détail, la RFID peut aussi faciliter les procédures de paiement, notamment en réduisant le temps d’attente des clients en ligne et le nombre de vendeurs nécessaires pour traiter les ventes et accepter les paiements des clients, en permettant de numériser rapidement plusieurs articles et d’accepter rapidement le paiement et enfin, en permettant aux clients d’éviter complètement la file d’attente.

Par exemple, un client peut être en mesure de commander un produit de chez lui et de le payer via son smartphone, puis d’aller ensuite le récupérer en magasin et de repartir directement étant donné que le paiement a déjà été fait, c’est un marché qui se développe de plus en plus, et les drives pour toutes les marques, sont une révolution qu’elles ne veu

Les tags RFID pour une meilleure gestion des stocks

Selon des études récentes, la précision des données sur la gestion des stocks passe de 60 % à 95 % avec la mise en œuvre de la RFID.

Comme évoqué plus haut, la RFID permet entre autres :

  • Une meilleure traçabilité des produits en stock ou hors stock, moins d’erreurs dans la gestion grâce à une visualisation en temps réel de l’état des stocks,
  • La réduction de la main d’œuvre nécessaire ce qui se traduit par la réduction du coût de la gestion de stock,
  • Une meilleure gestion de la chaîne d’approvisionnement, car on connait en temps réel les produits qui manquent et la quantité des produits disponibles sur les étagères et en stock.
  • La réduction du temps passé, aux caisses, et la fluidité du paiement est très largement améliorée (Décathlon, Nespresso).
  • Ce sera aussi la fin, de la pince antivol, qui parfois détériorait les articles, l’étiquette la remplace facilement, et la puce est désactivée automatiquement par la caisse.
  • Ce qui sous-entend qu’à court terme, il n’y aura plus de portique de sécurité, ni de vigiles.

Pour simple information, une étude, il y a quelques années en Grande Bretagne (lancée par le Ministère de l’intérieur, démontrait que les caisses en libre service, enregistraient d’avantage (86 %) de vols que les autres (52 %).

Auteur Antonio Rodriguez, Editeur et Directeur de Clever Technologies

Pour en savoir plus, et mieux comprendre :

 

 

Written by Antoine

Informaticien depuis des lustres, ancien directeur de Banque (Informatique, Comptabilité, Communication, Refonte Informatique), Antoine est un passionné par les nouvelles technologies, et les innovations liées à l'informatique. Une de ses passions est d'écrire des articles, sur les sujets les plus variés et les plus divers, mais en relation avec le monde du SMS ou de la communication, de la supervision, et de la gestion des astreintes.

Comment optimiser vos processus de production industrielle ?

Comment optimiser vos processus de production industrielle ?

L’USD pourrait-elle être le code HTML du métavers

L’USD pourrait-elle être le code HTML du métavers