in

NELLY MITJA NOUS PROPOSE UN BREF APERCU DE L’HISTOIRE DE LA BD EN 10 DATES CLES

La Bande Dessinée pour les passionnés de lecture : BDovore, Mangas, Comics

Art narratif, graphique et séquentiel, la bande dessinée, qualifiée de neuvième art, compte des millions de lecteurs à travers le monde. Pour en savoir plus sur cet univers, Nelly Mitja nous propose aujourd’hui de commencer par sa petite histoire en 10 dates (non exhaustives) clés.

1833 : Formalisation de la bande dessinée

1830. Formalisation de la bande dessinée

La bande dessinée se formalise au XIXème siècle en Suisse avec les histoires satiriques et humoristiques de Rodolphe Töpffer, considéré comme précurseur du récit en cases avec l’Histoire de monsieur Jabot.

Elle se développera au niveau international à partir des années 1840, dans le sillage de la révolution industrielle et des progrès techniques qui en découlent comme l’invention de la presse rotative, de la linotype et de la similigravure.

Aussi, des œuvres comme Histoire pittoresque, dramatique et caricaturale de la sainte Russie de Gustave Doré (1854), La Famille Fenouillard de Marie-Louis-Georges Colomb (1893), Yellow Kid de Richard Felton Outcault (1896), mais aussi Bécassine d’Émile Joseph Porphyre Pinchon et Jacqueline Rivière (1905), ou encore Les Pieds nickelés de Louis Forton (1908) fleurissent dans la presse et les revues spécialisées.

 

1902 : Apparition du manga

1902. Apparition du manga

 

Considéré par beaucoup comme le père fondateur du manga moderne, Kitazawa Rakuten, caricaturiste politique pour les journaux Jiji Shimpō et Tokyo Puck, publie ses premiers mangas dans la revue Jiji Manga en 1902.

Si le phénomène rencontre son public, la seconde guerre mondiale ne permettra pas son envol immédiat.

 

1927 : Zig et Puce

1927. Zig et Puce

En 1925, Alain Saint-Ogan crée la série de bande dessinée humoristique Zig et Puce qui sera publiée dans Le Dimanche illustré, supplément hebdomadaire pour la jeunesse du quotidien L’Excelsior.

Il inspirera Hergé qui en 1929 publiera pour la première dans le supplément du quotidien belge le XXème siècle, Les aventures de Tintin.

L’album Tintin au pays des Soviets paraitra en 1930 aux éditions Casterman et Le Journal de Tintin en 1946. En 1986, la collection comptait 24 albums, dont un inachevé, Tintin et l’Alph-Art. « L’école franco-belge » prend ses marques.

 

1934 : Le journal de Mickey

1934. Le journal de Mickey

Créé par Walt Disney en 1928, le personnage de Mickey Mouse apparaît dans un premier temps dans des dessins animés.

C’est en 1934 qu’il fera l’objet de bandes dessinées avec la parution du Journal de Mickey, plus ancien magazine hebdomadaire français destiné à la jeunesse.

 

 

1938 : Le Journal de Spirou et le débarquement des super-héros

1938. Le Journal de Spirou et le débarquement des super-héros

Le Journal de Spirou voit pour sa part le jour en 1938.

Le périodique belge permettra notamment de faire connaître les personnages de Spirou et Fantasio de Robert Velter, de Luky Luke (1946) de Morris, de Boule et Bill (1959) de Jean Roba, de Gaston Lagaffe (1957) d’André Franquin ou encore des Tuniques bleues (1968) de Louis Salvérius et Raoul Cauvin.

Le personnage de Superman, créé également en 1938 par Jerry Siegel et Joe Shuster, suscitera pour sa part l’engouement outre-Atlantique du public pour les super-héros. S’en suivront ainsi les personnages de Batman (1939) de Bob Kane et Bill Finger, et de Captain America (1940) de Joe Simon et Jack Kirby.

A noter que Jack Kirby et Stan Lee seront par la suite à l’origine des personnages des Fantastic Four (1961), Hulk (1962), Thor (1962), ou encore The Avengers et The X-men (1963) qui font partie de l’Univers Marvel.

 

1952 : AstroBoy

1952. AstroBoy

Au Japon, Osamu Tezuka donne vie en 1952 au personnage d’AstroBoy, un robot créé par le docteur Tenma, à l’image de son jeune fils tué dans un accident de la circulation.

Si le personnage d’Astro ne grandit pas, il est néanmoins capable de ressentir des émotions et nourrit un sens aigu de la justice.

Aspirant à un monde de paix où humains et robots évoluent ensemble, le jeune robot met au service de l’humanité son extraordinaire force.

1959 : La revue Pilote et le village des irréductibles Gaulois

1959. La revue Pilote et le village des irréductibles Gaulois

François Clauteaux, René Goscinny, Albert Uderzo et Jean-Michel Charlier créent en 1959 le magazine hebdomadaire destiné à la jeunesse Pilote qui rencontre un vif succès avec la publication des aventures d’Astérix qui se déroule en 50 av. J.-C. dans une petit village gaulois d’Armorique où les habitants sont bien décidés à en découvre avec l’occupant romain.

Le ton y est humoristique, parodique et le comique de répétition y est très présent. La série est éditée en parallèle en album cartonné.

En 2021, elle compte 39 albums qui ont été publiés aux éditions Dargaud, Hachette et Albert René.

 

1967 : Corto Maltese 

1967. Corto Maltese 

Bande dessinée d’aventures, Corto Maltese nous raconte les aventures d’un capitaine de la marine marchande né sur l’ile de Malte en 1887 d’une mère gitane et d’un père britannique.

Dessiné sous le crayon de l’Italien Hugo Pratt, Corto Maltese et la désinvolture qui le caractérise nous transporte à travers le monde et l’histoire du début du XXème siècle. En 2019, la série comptait 15 albums.

 

1974 : Premier festival international de la bande dessinée d’Angoulême

1974. Premier festival international de la bande dessinée d’Angoulême
festival international BD Angoulême

Reconnue comme véritable patrimoine culturel, la bande dessinée est consacrée en 1974 avec la création du festival international de la bande dessinée d’Angoulême qui récompense chaque année plusieurs auteurs et œuvres et rassemble plusieurs milliers de visiteurs.

La 49ème édition du festival est prévue du 27 au 30 janvier 2022.

 

1980 : Le roman graphique

1974. Premier festival international de la bande dessinée d’Angoulême

A partir des années 80, le monde de la bande dessinée se veut plus intimiste avec l’apparition du roman graphique.

Traitant de sujets plus sérieux et destinés à un public plus adulte, ce nouveau genre s’illustre notamment auprès d’auteurs comme Will Eisner avec sa trilogie du Bronx (de 1978 à 1995) et Art Spiegelman avec Maus (1980), récit qui porte sur la transmission de la mémoire de la Shoah.

Véritable référence de la bande dessinée de reportage, Joe Sacco nous entraine quant à lui au cœur de la guerre en Ex-Yougoslavie avec des œuvres comme Soba (2000) et Gorazde (2004), et du conflit israélo-palestinien avec Palestine (1996) et Gaza 1956 (2010).

Guy Delisle nous partage pour sa part ses pérégrinations à travers les œuvres autobiographiques Pyongyang (2003), Chroniques birmanes (2007) ou encore Chroniques de Jérusalem (2012).

Pour aller plus loin, Nelly Mitja nous propose :

Pour aller plus loin

Pour ceux que la bande dessinée fascine, pour ceux qui y perçoivent un aspect ludique et informatif permettant de mieux appréhender notre société et le monde en général, La Revue Dessinée, dont le premier numéro est paru en 2013, est une revue trimestrielle où collaborent dessinateurs et journalistes qui traitent de l’actualité à travers des enquêtes, des reportages et des documentaires retranscrits sous forme graphique.

En 2016, Topo voit le jour. Petite sœur de La Revue Dessinée, ce bimestriel s’oriente vers un public plus jeune.

Auteur : Nelly Mitja

 

Written by Lagustais

SMS Grande Distribution

SMS Grande Distribution

Les 4 meilleurs constructeurs - éditeurs de sites internet en 2021

Les 4 meilleurs constructeurs – éditeurs de sites internet en 2021