in

Yassine Yakouti, la carrière d’un avocat de la tchatche

Déjà tout petit, Yassine Yakouti avait la parole très facile. Que ce soit à l’école. Mais aussi avec sa famille.

Yassine Yakouti, la carrière d’un avocat de la tchatche
Yassine Yakouti, la carrière d’un avocat de la tchatche

Yassine Yakouti : ses débuts prometteurs

Ces derniers disaient même de lui qu’à cause de cela, il deviendrait un jour un grand avocat. 

Yassine Yakouti, en grandissant, prend l’exemple de grands noms du barreau. Parmi lesquels le plus grand à ses yeux est Jacques Vergès.

Malgré les tensions ressenties lors de certains procès célèbres, Jacques Vergès était celui que la justice utilisait pour rétablir le droit de chacun.

Une carrière qui prend forme

La carrière de Yassine Yakouti semble guidé par son modèle : l’avocat capable de résoudre les dossiers les plus complexes. Durant toute sa scolarité, il se sert de cette motivation pour avancer vers le droit. Arrivé en faculté de droit, Yassine Yakouti suit les cours en droit international ainsi qu’en fiscalité. Sa carrière va pouvoir commencer ! 

Durant ses études, il travaille le soir pour subvenir à ses besoins. Le travail ne lui fait pas peur. En tant que chauffeur de poids lourd ou de bus à la RATP.  Avec un caractère de combattant, il continue malgré tout à mener ses études avec brio. Puis, alors qu’il finit sa licence, il se fait repérer par une avocate. Celle-ci le fait entrer dans le cabinet d’avocats renommé : Baker McKenzie.

Il découvre un monde qu’il n’aurait jamais soupçonné. D’ailleurs, même si son stage ne consistait qu’à ranger les livres de la bibliothèque, il met un pied dans un monde qu’il ne quittera plus. Issu de quartiers défavorisés, Yassine Yakouti se fait une place en très peu de temps dans les meilleurs quartiers de Paris.

Yassine Yakouti : un travailleur qui sait profiter de son temps

Rien n’arrête notre futur avocat,Yassine Yakouti, qui, en continuant ses études, s’introduit dans le service fiscalité de Baker MacKenzie. Il rallie ensuite l’école de commerce niçoise Kedge Et c’est le départ aux États-Unis.

Les États-Unis sont une terre de promesses pour le travail. Y compris pour notre futur avocat, qui y passe 6 mois. La suite de sa carrière continue avec les préparatifs à l’entrée au CRFPA.

Son début en tant qu’avocat, en passant par une conférence

Par la suite, il obtient enfin une bourse. Les emprunts sont remboursés très rapidement. Une des premières affaires qu’il a défendues l’a mis sur le devant de la scène. Puis, on lui proposé de rejoindre La Conférence.

La conférence a été pour Yassine Yakouti un grand moment de stress. Pourquoi ? Il n’avait pas eu de formation pratique dans ce domaine. C’est pour cela qu’il a commencé à prêter attention aux paroles des conférenciers. Il a tellement aimé les écouter qu’il s’est finalement prêté au jeu.

L’écoute a permis de le former à une forme de métier qu’il aimera beaucoup par la suite. En plus, il fera la connaissance d’une avocate exceptionnelle, Virginie Bianchi… La conférence sera son premier départ en tant que vrai professionnel du barreau.

Le départ avec sa consœur Virginie Bianchi lui a permis de visiter le monde de la prison. Ce qu’il recommande pour se qualifier en tant qu’avocat. Il trouve enfin sa voie ; celle de défendre pour le droit et non l’argent.

Plus d’info sur Yassine Yakouti : https://www.jeuneafrique.com/1317273/politique/serie-quest-ce-qui-fait-courir-lavocat-franco-marocain-yassine-yakouti/

Written by Lagustais

Gabriel Combris, une plume au service de la santé de ses lecteurs

Gabriel Combris, une plume au service de la santé de ses lecteurs

sécurité ERP une priorité absolue

ERP, pourquoi les entreprises devraient faire de la sécurité ERP une priorité absolue ?