in

Le protocole à suivre pour la conception d’un ouvrage immobilier

Avant d’envisager la construction d’un projet immobilier, il faut commencer par l’élaborer selon les attentes du maître d’ouvrage et des clients.

conception d’un ouvrage immobilier
conception d’un ouvrage immobilier

Nous allons voir ensemble les différentes étapes essentielles pour concevoir un ouvrage immobilier dans les normes.

Qui sont les piliers centraux au cœur d’un projet immobilier ?

Au cœur de cette étape, le maître d’ouvrage s’assure au préalable les besoins et contraintes. Puis le budget et le temps requis à respecter pour le projet. A ce stade peuvent ensuite entrer dans la partie selon les convenances d’autres intervenants comme le programmiste, l’urbaniste ou d’autres spécialistes de la construction.

D’autres intervenant prenne part au projet d’étude tels que le géomètre, l’ingénieur qui sera contrôlé et validé par le maître d’ouvrage et aussi par les institutions et administrations afin d’acquérir le fameux “permis de construire”. 

Définir la conception de l’ouvrage avec précision

Nous arrivons à l’étape nommée “appels d’offres”. C’est durant cette phase que le maître d’ouvrage met en place une collaboration avec les architectes, les paysagistes, ingénieurs et autres corps de métier indispensables au projet.

Cela donne l’occasion à ce moment au maître d’ouvrage, de choisir son maître d’œuvre qui sera responsable de la réalisation du projet. Mais également pour mener à bien une étude de faisabilité de l’opération. Afin d’être élu, les différentes équipes de Maîtrise d’Œuvres devront réaliser plusieurs documents graphiques tels que l’esquisse, coupe, perspective…

Avant-Projet Sommaire (APS) et Avant-Projet Détaillé (APD)

Lorsque le meilleur maître d’ouvrage est sélectionné, la phase d’agencement du projet peut être lancé. Ici, les spécialistes de l’économie de la construction analyse si l’ouvrage et le budget sont en équation. Ils réévaluent ensuite les composants du programme. A cet instant, la concertation avec les usagers peut être faite si elle n’a pas eu lieu.

L’affinement du projet de construction et la prise des côtes

Dans le domaine du bâtiment, cette étape se nomme l’APD. C’est à ce moment que l’on fixe et définit les dimensions de l’ouvrage. Les experts appuyés par un bureau d’étude électricité déterminent les choix constructifs et l’estimation du coût des opérations.

Cette phase cruciale permet la composition du dossier de demande d’autorisation de construire auprès de la commune concernée. Le rapport du bâtiment à son contexte doit être présenté ainsi que l’aspect extérieur tels que la façade, les espaces verts, les volumes…

 La publication du permis de construire par les mairies

Il est important de valider par les administrations le concept détaillé par des documents. De ce fait, le projet immobilier doit observer scrupuleusement les règles d’urbanisme concernées comme :

  • Leur nature
  • Leur destination
  • L’implantation des constructions
  • L’apparence extérieure
  • La disposition de leurs abords.

Si l’administration ne concède pas le permis de construire, alors la naissance du chantier peut prendre du retard. Il faudra attendre encore pour pouvoir acquérir les multiples demandes déposées à l’administration.

L’ouvrage immobilier et les documents de consultation des sociétés

C’est le moment que l’on désigne dans le langage de la construction par “phase projet”. C’est une phase de définition et de description technique du bâtiment. Le « Dossier de Consultation des Entreprises » concède des informations très importantes pour l’avancée du chantier de construction.

Il définit les différentes estimations qui aideront les maîtres d’ouvrages et d’œuvres pour sélectionner les entreprises qui évolueront au cœur du cycle de construction bâtiment.

Le commencement des travaux de construction

C’est l’aboutissement généré par la conclusion de toutes les étapes précédentes. A ce stade, les gros œuvres comme les fondations, la voirie, les façades peuvent enfin démarrer.

L’installation du chantier est la première étape du chantier. Les locaux des ouvriers, la protection des environs et du voisinage sont concernés. C’est l’étape ou l’on réalise les travaux de “Voirie et Réseau Divers”.

Les VRD concernent tous les travaux et ouvrages en rapport avec la voirie et les réseaux divers. Cela dans le cadre de la réalisation de travaux d’aménagement urbain et de génie civil.

Puis la place est laissée au gros œuvre. Il vise à concrétiser le terrassement, les fondations, l’assainissement du terrain, le soubassement et dallage, l’élévation des murs, des charpentes et couvertures.

Le second œuvre et les finitions

L’aménagement technique est important pour la vie du bâtiment. Elle concerne l’électricité, le chauffage, les arrivées d’eau. C’est à cet instant qu’apparaissent tous les corps de métiers tels que les plombiers, les menuisiers ou les électriciens.

Les ouvriers vont ici procéder aux travaux de second d’œuvre. Ceux-ci sont destinés essentiellement à rendre les lieux habitables. Ici, les travaux visent à :

  • Organiser les intérieurs,
  • Cloisonnement des appartements
  • Poser les revêtements
  • La mise en place des appareils électroniques.

La livraison des travaux : dernière phase d’un chantier de construction

Au cœur d’un projet immobilier, la réception des travaux clôture la page de l’exécution du chantier. Elle ouvre celle des garanties légales. C’est-à-dire qu’elle s’assure d’un parfait achèvement des travaux. Cette étape est censée assurer le bon fonctionnement de l’ouvrage et la garantie décennale lorsque l’ouvrage est accepté sans aucune restriction faite par le maître d’ouvrage.

Dans ce cas un procès-verbal de réception des travaux sans réserve est émis. Une fois validé, les usagers peuvent prendre possession du bien. Cet acte signe officiellement la fin du projet de construction.

Written by Lagustais

Dettes en entreprise : comment s'en sortir ?

Dettes en entreprise : comment s’en sortir ?

Cybersécurité

Cybersecurité 2022 : 9 pratiques de segmentation de réseau pour l’améliorer.