in ,

Comment réduire considérablement les coûts avec la virtualisation

Oui la virtualisation peut vous aider à réduire vos coûts d’exploitation, c’est l’une des solutions parmi les plus mises en place, quand on veut améliorer son ROI, et augmenter sa sécurité, et sa capacité de production.

Comment réduire considérablement les coûts avec la virtualisation
Comment réduire considérablement les coûts avec la virtualisation

Réduire considérablement les coûts avec la virtualisation. Chaque année, les organisations du monde entier dépensent des milliards de dollars pour leur infrastructure de technologie de l’information (TI). Des dépenses qu’ils conviennent de réduire continuellement pour être en perpétuelle compétition, et améliorer autant que nécessaire son R.O.I.

Les PME en particulier sont les plus soumises à cette pression croissante de devoir réduire les coûts d’exploitation tout en étant obligées de garantir que la flexibilité, les niveaux de prestation de services et l’efficacité de l’entreprise continuent de s’améliorer. Et parmi les solutions qu’elles privilégient afin de réduire leurs coûts d’exploitation, la virtualisation se place en tête.

Les entreprises souhaitent aussi faire baisser continuellement leurs coûts informatiques pour pouvoir consacrer du capital à d’autres investissements opérationnels. Chefs et patrons d’entreprise, mais aussi dirigeants et responsables, découvrez dans cet article de quelle manière la virtualisation permet de réduire considérablement les coûts d’exploitation. Mais d’abord, qu’est-ce que la virtualisation ?

Qu’est-ce que la virtualisation ?

La virtualisation est une méthodologie consistant à diviser les ressources d’un ordinateur en plusieurs environnements d’exécution, en appliquant un ou plusieurs concepts ou technologies telles que le partitionnement matériel et logiciel, le temps partagé, la simulation machine partielle ou complète, l’émulation, la qualité de service, et bien d’autres encore.

Il s’agit d’une définition précise, mais qui ne tient pas compte des facteurs commerciaux. La virtualisation peut donc aussi être définie comme la configuration de serveurs ou de clients qui entraîne la division des ressources en plusieurs environnements d’exécution isolés, en appliquant un ou plusieurs concepts ou technologies pour réduire les coûts et améliorer la flexibilité associée à l’acquisition, la mise en œuvre, la gestion, l’expansion et la récupération de systèmes critiques de l’entreprise.

La meilleure façon d’envisager la virtualisation est d’imaginer plusieurs ordinateurs physiques, chacun exécutant ses propres systèmes d’exploitation et services logiciels isolés. Chaque appareil peut travailler séparément sur différentes tâches, mais ce serait peu efficace.

Dans les entreprises utilisant plusieurs ordinateurs, la plupart des machines n’utiliseraient même pas 50 % de leur capacité de calcul. Grâce à la virtualisation, un tel gâchis peut être évité. Elle consiste à dissocier chaque système d’exploitation et ses logiciels de chaque terminal et les combiner en une seule entité, ou « ordinateur hôte ».

Cela peut maintenir des packages logiciels séparés et exécuter des appareils individuels si nécessaire. Des tâches autrefois exécutées par 10 ordinateurs tournant à 50% de leurs capacités, peuvent être assurées par 5 ordinateurs fonctionnant à 100% de leurs capacités grâce à la virtualisation.

La virtualisation, si elle est correctement planifiée et positionnée, peut rapidement démontrer un retour sur investissement (ROI) satisfaisant tout en améliorant votre capacité à réagir avec agilité aux nouvelles demandes de solutions informatiques.

Quelles sont les ressources qu’on peut aujourd’hui virtualiser ?

Aujourd’hui, plusieurs éléments peuvent être virtualisés :

Les données :

La virtualisation des données est une approche de gestion de données consistant à intégrer des données provenant de sources, d’emplacements et de formats disparates pour créer une couche de données virtuelle unique sans répliquer les données. Cela a pour résultat de faciliter l’accès à toutes les données.

Les postes de travail :

Un poste de travail virtuel est une version logicielle (ou bien virtuelle) de l’environnement de bureau et du système d’exploitation (OS) d’un utilisateur. Il s’agit plus concrètement d’une interface web lancé depuis un serveur distant et qui regroupe plusieurs applications que l’utilisateur a besoin pour son travail. Puisqu’il est lancé depuis un serveur distant, un poste de travail virtuel est donc accessible depuis n’importe quel appareil connecté.

Les serveurs :

auparavant, les serveurs ne pouvaient exécuter qu’un seul système d’exploitation et quelques applications au nombre limité. Comme les clients avaient besoin de plus d’applications pour faire fonctionner leurs entreprises, il fallait donc davantage de serveurs. Seulement, ajouter de nouveaux serveurs matériels coûtent trop chers. La meilleure solution consistait donc à créer plusieurs serveurs virtuels à partir d’un seul serveur réel.

Les systèmes d’exploitation :

la virtualisation de systèmes d’exploitation consiste à faire fonctionner en même temps plusieurs systèmes d’exploitation sur un seul et même ordinateur. Sans la virtualisation, normalement ce genre de pratique est impossible.

Les réseaux :

les ressources physiques du réseau sont recréées (virtualisées) dans le logiciel de virtualisation des réseaux. Les routeurs, les commutateurs et les équilibreurs de charge deviennent des périphériques virtuels dans l’hyperviseur couche.

Comment la virtualisation réduit-elle vos frais généraux ? 

Voici les opportunités de la virtualisation qui s’offrent à vous :

Réduction des pannes de service :

Selon une étude faite il y a déjà quelques années  par ENTERPRISE MANAGEMENT ASSOCIATES (EMA). La virtualisation permettrait la résolution des problèmes jusqu’à 24 fois plus rapide, éliminant jusqu’à 43 heures de temps d’arrêt par an, améliorant le temps de disponibilité jusqu’à 99,999 %, pour réduire l’impact, la fréquence, la durée et le coût des problèmes de service, le coût de dépannage. Elle réduit aussi la perte de productivité, améliorant ainsi les résultats.

Amélioration de l’efficacité du personnel :

L’augmentation de l’efficacité des administrateurs est de 10 % en moyenne et peut atteindre jusqu’à 270 %, en permettant à un seul administrateur de gérer jusqu’à 1 800 serveurs, ce qui réduit les coûts de gestion annuels jusqu’à 1 000 $ par serveur, selon toujours la même étude.

Déploiement de service plus rapide :

Permettant de déployer de nouveaux systèmes jusqu’à 240 fois plus rapidement et de nouvelles applications jusqu’à 96 fois plus rapidement, la virtualisation permettrait d’économiser près de 2 000 $ en coûts salariaux par déploiement, tout en réduisant les temps d’arrêt et en améliorant le délai de mise sur le marché des nouveaux produits et prestations de service.

Réduction des coûts d’exploitation des installations :

Grâce à la virtualisation, environ la moitié des organisations enquêtées auraient réussi à réduire à la fois les coûts d’espace au sol/de location et la consommation d’énergie, de 16 % en moyenne, soit environ 700 000 $ par an pour un centre de données de 5 mégawatts.

Conclusion de Comment réduire considérablement les coûts avec la virtualisation

Des études sur ce sujet existent sur internet, et même si les chiffres évoluent plus ou moins, les volumes et les proportions restent presque à l’identique

Par exemple ENTERPRISE MANAGEMENT ASSOCIATES (EMA) fit un rapport il y a quelques années, mais une rapide comparaison, nous laisse dans la certitude que  la réalité aujourd’hui n’est pas si éloignée des chiffres de leur rapport.

La technologie évolue positivement et la virtualisation, une fois installée, on ne souhaite pas revenir dessus, tant les avantages que l’on peut en tirer sont conséquents.

Auteur Antonio Rodriguez, Directeur Clever Technologies

 

Written by Antoine

Informaticien depuis des lustres, ancien directeur de Banque (Informatique, Comptabilité, Communication, Refonte Informatique), Antoine est un passionné par les nouvelles technologies, et les innovations liées à l'informatique. Une de ses passions est d'écrire des articles, sur les sujets les plus variés et les plus divers, mais en relation avec le monde du SMS ou de la communication, de la supervision, et de la gestion des astreintes.

API SMS gratuites, profitez de l'excellent R.O.I. des SMS, pour améliorer vos communications, utilisez une API SMS Gratuite, pour vous développer efficacement.

API SMS gratuites, profitez de l’excellent R.O.I. des SMS, pour améliorer vos communications, utilisez une API SMS Gratuite, pour vous développer efficacement.

SMS- A2P, La taille du marché des SMS d’application à personne (A2P) devrait atteindre 90.229,17 millions USD d’ici 2027

SMS- A2P, La taille du marché des SMS d’application à personne (A2P) devrait atteindre 90.229,17 millions USD d’ici 2027