in

L’essor des datacenters en 2021 : quelles sont les tendances clés à connaitre

Le marché des datacenters explose, tous les secteurs sont concernés, la 5G et le Cloud Computing y contribuent

L’essor des datacenters en 2021 : quelles sont les tendances clés à connaitre
L’essor des datacenters en 2021 : quelles sont les tendances clés à connaitre

L’essor des datacenters en 2021 ; quelles sont les tendances clés à connaître : la pandémie de coronavirus a attiré l’attention de nombreuses organisations sur l’importance du numérique et le fait de se développer virtuellement plutôt que via l’infrastructure physique traditionnelle sur site.

Résultat, depuis l’année 2020 le marché des datacenters explose, et il sera proche des 60 milliards de dollars d’ici 2025, et dans le présent document, nous détaillons pour vous, les  tendances-clés à connaitre pour les toutes prochaines années, et à priori tous les secteurs sont concernés.

Selon les analystes dans le secteur, cette croissance va se poursuivre tout le long de cette année 2021 et pour de nombreuses années encore ; avec une valeur estimée à 32 milliards de dollars dans le monde en 2020, les analystes prévoient que la valeur du marché des centres de données sera plus de 59 milliards de dollars d’ici 2025.

Le marché des centres de données est donc sur le point de connaître une croissance remarquable; il s’agit d’une croissance qui s’accompagne aussi de quelques changements majeurs; quels sont ces changements ou plutôt quels sont les éléments à l’origine de ces changements ?

Le Covid-19 qui bouleverse notre façon de consommer et exploiter l’informatique, la 5G qui trouve progressivement son chemin dans les centres de données, l’IA qui se met également au service des data centers, l’apprentissage automatique ou encore le verdissement des technologies, découvrez dans cet article les principaux nouveaux éléments qui vont d’ici peu changer complètement le marché et fonctionnement de nos datacenters.

Augmentation considérable du trafic IP des centres de données

En période de confinement, conscientes des avantages que les services cloud peuvent leur offrir, mais aussi à cause de l’influence d’autres facteurs comme la pression accrue des conseils d’administration pour fournir des environnements informatiques plus sûrs et plus robustes, de plus en plus d’entreprises adoptent la numérisation et le Cloud Computing.

Et qui dit numérisation et Cloud Computing dit centres de données ; en effet, il est important de comprendre que derrière chaque donnée, message ou information, il y a un centre de données, et la bonne nouvelle est que tous les secteurs sont concernés, par la numérisation ou digitalisation.

Les analystes estiment que le trafic IP des centres de données atteindra 20,6 ZB d’ici la fin de 2021, soit une augmentation de près de 7 ZB depuis 2016 ; en plus d’être un record, ce chiffre est tout simplement phénoménal

En ce moment, l’augmentation considérable du nombre des clients potentiels à la numérisation se traduit déjà par la croissance fulgurante du marché des centres de données ; et plus ces derniers ont des clients et plus ils vont devenir plus rentables et pourront investir sur des infrastructures encore plus performantes.

D’ailleurs selon Gartner, les dépenses d’infrastructure de centres de données devraient augmenter de plus de 7% chaque année jusqu’en 2025 ; au-delà, nous verrons bien, mais la tendance risque de continuer, sur une évolution similaire.

L’amélioration des infrastructures et l’augmentation du nombre des clients grâce à l’économie d’échelle auront aussi pour résultat de faire baisser le coût des datacenters, ce qui va immanquablement inciter de nouvelles entreprises à s’intéresser à la numérisation et plus particulièrement au Cloud computing ; il s’agit là d’un cercle vertueux qui contribuera à réduire considérablement le coût de fonctionnement des Datacenters pour rendre le marché plus sain et accessible pour tous.

La 5G offrira des bandes passantes élevées aux datacenters nouvelle génération

Le déploiement de la 5G promet une bande passante beaucoup plus élevée, une latence beaucoup plus faible et une densité de connexion considérablement accrue par rapport à la 4G; un résultat particulier du 5G est l’opportunité créée pour des centres de données plus performants.

En effet, la 5G offre des bandes passantes très élevées, pouvant dépasser 1 Gbps; la latence devient également extrêmement faible, atteignant 10 mS ou peut-être jusqu’à 1 mS, contre 20 à 30 mS pour la 4G: autre paramètre clé, la densité de connexion, qui devrait dépasser les 100 000 points/m2, contre environ 2 000 points/m2 seulement pour la 4G.

Seulement, il est important de noter que même si les centres de données configurés pour la 4G ont techniquement la capacité de gérer les données 5G, leur infrastructure devra quand même être modifiée pour répondre aux fréquences de la 5G.

Il faut comprendre que la 5G utilise des longueurs d’onde courtes qui ne fonctionneront que si les appareils, et donc les centres de données, sont à proximité d’antennes, des antennes 5G macro, mais également des antennes miniatures, car la 5G utilise des ondes millimétriques.

Ce sont surtout ces dernières, à savoir les antennes miniatures, qui vont réellement modifier la forme de nos centres de données de demain; étant donné que les antennes miniatures sont de petite taille avec une portée de quelques centaines de mètres seulement, les centres de données de demain doivent donc être suffisamment proches.

À cause de cela, puisqu’on trouve très peu de place en agglomérations urbaines où sont installés la plupart des centres de données, ceux-ci vont donc immanquablement se miniaturiser; ou du moins, dans certains endroits, des micro-centres de données vont être déployés à la base d’antennes miniatures, permettant un traitement d’une quantité limitée de données, mais avec des temps de réponse extrêmement rapides.

Le (IA), Machine Learning apportera une gestion plus automatisée et efficace.

Les data centers ont la mauvaise réputation d’être des gouffres énergétiques; mais bonne nouvelle, d’ici peu, ce ne sera plus le cas, grâce en partie au machine learning; ce dernier est, à titre d’information, est une technologie d’intelligence artificielle permettant aux ordinateurs d’apprendre sans avoir été programmés.

Depuis quelques années, de grandes entreprises comme Google ou Amazon déploient déjà l’intelligence artificielle ou IA, bien plus efficace que les humains, pour gérer des systèmes de leurs centres de données comme le système refroidissement par exemple; grâce à cela, elles ont réussi à réduire considérablement la consommation en énergie de leurs centres de données.

Outre la gestion optimisée, l’Intelligence artificielle ou IA permet aussi l’automatisation de la gestion des centres de données; l’automatisation est un autre aspect de l’industrie qui s’est accéléré en raison de la pandémie de coronavirus rendu possible grâce à l’évolution de l’intelligence artificielle.

Afin de limiter les contacts avec d’autres personnes, de plus en plus de centres de données se tournent vers des capacités à distance pour la surveillance, les maintenances et des services de routine tels que la mise à jour et l’application de correctifs, en clair ils s’automatisent.

De plus, une enquête menée en 2020 auprès des gestionnaires de centres de données suggère que les problèmes de personnel sont toujours une préoccupation et sont probablement également un moteur de ces besoins d’automatisation.

Des outils complémentaires, tels que MEMOGuard V5, de Clever Technologies.

Enfin, avec la robotique qui devient de plus en plus apte à exécuter des actions plus précises, la gestion automatisée sera certainement la norme d’ici peu dans presque toutes les industries, y compris dans les centres de données, qui ne dérogent en rien aux règles de la supervision.

La supervision informatique de ces centres devient une obligation, car il faut en très peu de temps pouvoir monter  une cellule de crise, et pouvoir gérer par des acquittements appropriés les éventuels incidents pouvant survenir à tout moment, et à toute heure -(7J/7 & 24 H/24)

Sans oublier les outils pour le monitoring, la supervision informatique, et la gestion des astreintes qui contribuent aussi à automatiser au maximum les tâches qui peuvent l’être, et pour cela il existe un excellent exemple, avec la nouvelle version du MEMOGuard V5 de Clever Technologies, en version installable 64b, ou bien en mode SaaS.

Le nécessaire verdissement des data centers (écologie oblige).

Se concentrer sur les questions de durabilité sera une grande tendance en 2021; aujourd’hui, les centres de données n’ont plus le choix. Ils doivent revoir leur consommation d’énergie et de ressources naturelles.

Il y a d’abord la Commission européenne qui fait pression, mais aussi presque toutes les régions où sont situés les centres de données commencent à se préoccuper de l’utilisation de l’eau et de l’électricité, et qui de plus, leurs prix ont tendance à augmenter considérablement.

En réponse, attendez-vous donc à ce que de nombreux centres de données commencent à investir dans les ressources renouvelables et que les discussions se concentrent sur ce défi de l’industrie, et selon tous les experts, ce qui est attendu, c’est automatisation et diminution des coûts.

À titre d’information, un centre de données vert, ou centre de données durable, est un centre de données qui utilise des technologies économes en énergie et respectueuses de l’environnement. Il fait passer le respect de l’environnement avant tout le reste sans que cela n’affecte les performances des services proposés.

Pour qu’il soit considéré comme vert, un centre de données devra aussi ne pas contenir de systèmes obsolètes, tels que des serveurs inactifs ou sous-utilisés; il devra obligatoirement aussi utiliser des technologies plus récentes et plus efficaces pour une gestion optimisée, comme l’intelligence artificielle par exemple, la 5G ou encore la robotique.

Auteur Antonio Rodriguez, Directeur Clever Technologies.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Written by Antoine

Informaticien depuis des lustres, ancien directeur de Banque (Informatique, Comptabilité, Communication, Refonte Informatique), Antoine est un passionné par les nouvelles technologies, et les innovations liées à l'informatique. Une de ses passions est d'écrire des articles, sur les sujets les plus variés et les plus divers, mais en relation avec le monde du SMS ou de la communication, de la supervision, et de la gestion des astreintes.

La pyramide de l’expérience client pour cibler efficacement les attentes des clients

La pyramide de l’expérience client pour cibler efficacement les attentes des clients

La capture d’informations : la pierre angulaire de l’automatisation et de la digitalisation des processus métier

La capture d’informations : la pierre angulaire de l’automatisation et de la digitalisation des processus métier