in

API Surveillance, Surveiller les alarmes avec une API, les meilleures pratiques

Les API ou interfaces de programmation des applications, sont des enchainements de codes (scripts) pour faciliter la gestion et les échanges entre serveurs et/ou logiciels, elles existent sous plusieurs formes, parmi les plus usuelles les SOAP et les REST, avec une extension pour la HTTP et un peu plus spécialisées les API GraphQL.

Qu’est-ce qu’une API SMS : Intégrer l'envoi de message à vos applications
Qu’est-ce qu’une API SMS : Intégrer l'envoi de message à vos applications

Les  API ou interfaces de programmation des applications, sont la norme qu’utilisent bon nombre de développeurs pour permettre les échanges, entre des systèmes divers ou des logiciels. Mais faire une API ne veut pas forcément dire qu’elle est performante, il faut surveiller le fonctionnement des API, jusqu’à ce qu’elles rendent les services que l’on attend d’elles.

Si l’on installe des API, c’est forcément pour améliorer les résultats, en obtenant des taux de panne, les plus bas possibles, et des taux de disponibilité les plus hauts possible, la disponibilité se doit d’être proche des 100 %. Et si les problèmes surviennent, il ne faut pas hésiter à déboguer, jusqu’à obtenir les résultats attendus.

API SMS en masse

Les API ou interfaces de programmation des applications, existent depuis toujours, elles remontent à la création des premiers langages de programmation, mais elle se sont développées tout au long de ces dernières années, à cause de l’explosion de l’utilisation du marketing digital, dont toutes les entreprises usent pour ne dire abusent, et de la diffusion des e-mails et autres messages de texte, via les réseaux sociaux.

API, Qu’est ce que c’est

Une API c’est un ensemble de fonctions, de codes, ou de procédures qui régissent les points d’échange (de gestion) pour un système, un service ou une application donnée; elles sont souvent gratuites et mises à la disposition des clients finaux, par les éditeurs de logiciels.

Deux types d’API, se taillent la plus grande part du marché les API SOAP (Simple Object Access Protocol) et les API REST transfert d’état représentatif (REST).

Il existe d’autres types d’API, telles que les GraphQL, mais beaucoup moins utilisées que les précédentes, c’est en fait une alternative populaire aux API en REST ou RestFull.

Les API GRAPHQL, sont plutôt à classer dans des catégories différentes à toutes les autres, car elles ne s’utilisent que pour des cas très spécifiques.

D’autres catégories d’API, existent, mais elles ne sont presque pas utilisées, pour des raisons ignorées, mais pour la compréhension du lecteur, nous les signalons, telles que les API GATEWAY ou les API Passerelles, qui aident certains fournisseurs du Cloud, à proposer des points de terminaison d’API REST.

API SOAP, sachons un peu plus

Les API SOAP sont basées sur des protocoles de type HTTP ou XML, en fait cela revient à utiliser un pli (enveloppe), pour adresser un message, selon (un ensemble de règles), en réalité le SOAP repose sur des protocoles de transports, tels que le HTTP ou le SMTP.

 En règle générale, les experts ne les recommandent pas systématiquement, car elles sont plus gourmandes, en bande passante, en temps système, et en travail tant du côté du serveur, que du côté du client, à contrario, l’API SOAP comporte une sécurité plus ferme (plus stricte, dirent les développeurs), que celle utilisée pour les API REST.

API REST, les plus utilisées, sachons un peu plus

Par principe l’API REST est plus légère que la SOAP, elles ont l’avantage d’être plus évolutives, et plus compatibles, avec presque toutes les architectures.

Leur performance est aussi supérieure, solides et performantes, elles savent prendre en charge de très nombreux formats de données.

Plus complexes à créer, pour les construire, il faut une grande discipline, et des contraintes liées à l’uniformité de leur interface.

API HTTP, similaires à des REST sur bien des points.

A première vue, on pourrait les confondre avec des API REST, car elles sont très similaires, pourtant le Web Service Maturity Heuristic, ou Modèle de Richardson, les classe dans cette catégorie bien à part.

API GraphQL, les moins utilisées, parce que plus difficiles.

Les API GraphQL, sont les moins utilisées, car elles ne s’appliquent que dans des contextes très particuliers, et dans tous les cas, le lien client-serveur, doit être performant et fort.

Elles ont aussi le désavantage de ne pas disposer de tous les concepts en natif (par exemple, la langue), à la fin elles se révèlent plus difficiles à manier, et coutent cher à les utiliser.

API  Surveillance,  qu’est ce que c’est !

Dans un processus de vérification continue, la surveillance des API, ou bien à travers des API, va vous permettre de vérifier la cohérence de votre réseau, la disponibilité de tous les outils, et la validité des échanges.

La surveillance des API, vous rassurera sur la fiabilité de vos transactions, et donc ous permettra d’identifier les pannes et autres anomalies, telles que les appels peu performants d’autres API, provoquant des effets indésirables.

Vous allez donc gagner en visibilité, et il vous sera plus simple et plus aisé de corriger les anomalies de votre réseau, cela vous fera l’effet d’un tableau de bord des éléments essentiels à contrôler.

API  pourquoi les surveiller

Dans le commerce électronique, il parait indispensable de surveiller son réseau, le moindre arrêt de l’un de vos sites de commerce, peut engendrer des pertes financières irrécupérables.

Certaines applications sont couplées à d’autres, et dépendent d’elles, il est donc important de vérifier avant d’agir ou de réagir, car la chute d’un site web peut couter très cher, allant même jusqu’à l’arrêt d’une chaine de production.

Des exemples simples, parmi tant d’autres :

  • Parce que le réseau est lent ou va mal.
  • Parce que les utilisateurs se plaignent d’anomalies ou de lenteurs inhabituelles
  • Parce que vous remontent des anomalies d’échec ou similaires.
  • Parce que certains applicatifs sont tombés et peu importent les raisons.
  • Parce qu’un système d’information, se doit de tourner en totalité, 24H/24
  • Parce qu’en les vérifiant, vous validez aussi la fiabilité de vos transactions.
  • Parce qu’il peut y avoir des latences, ou des non-réponses, qui vont interférer sur le réseau.
  • Parce qu’un point qui se dégrade, même sans importance, peut avoir des effets très néfastes.

Parce qu’il en va de l’intérêt de votre structure, si une chaine de production vient à faillir, et que cela risque de provoquer une défaillance en chaine.

Parce que si vous disposez d’un gestionnaire d’alarme et d’alerte, ce sont ou ce seront les anomalies de vos API, qui vont l’alimenter dans le plupart des cas.

API  Surveillance,  les meilleures pratiques.

Les raisons sont multiples et diverses pour effectuer une surveillance a travers vos API, mais nous listons ci-après quelques exemples qui pourront vous aider :

  • Surveiller ne suffit pas, il faut aussi contrôler la cohérence et les disponibilités
  • Il faut veiller à une bonne validité fonctionnelle.
  • Dans la gestion des API, il y a des interconnections et donc des dépendances.
  • Faites des tests dits à blanc, ou automatisés qui vous renseigneront sur la situation.

L’une des meilleures formules, pour vous assurer de la bonne exploitation de vos outils est de faire des auto-tests, sur des métriques simples et révélateurs :

  • Taux d’utilisation du processeur
  • Taux de charge de la mémoire
  • Taux de remplissage de vos BDD
  • Temps de réponse de certains outils ou applicatifs

Un conseil, ne lésinez jamais sur la sécurité, de nos jours avec les plates formes en SaaS, les éditeurs ont tendance à vous demander d’ouvrir tous les ports, ne le faites pas, n’ouvrez que les ports nécessaires au bon fonctionnement, tous les ports ouverts à tort, sont de possibles failles de sécurité pour votre système d’information.

MEMOGuard V5, de Clever Technologies, c’est le meilleur du marché.

Clever Technologies est l’expert de la supervision, et son équipe fait de la supervision depuis 22 ans déjà, ils connaissent tous les rouages du métier.

Faites appel à eux, vous ne serez jamais déçus, ils vous aideront à paramétrer et à monter vos outils de supervision, dans les meilleures conditions.

Leur nouvel outil MEMOGuard V5, va au delà de tout ce qui existait sur le marché de la supervision, de la gestion des astreintes, ou de la gestion des cellules de crise.

Ne faites pas d’erreurs, associez les bonnes pratiques aux bons outils, et vos résultats seront à la hauteur de vos espérances.

Faites-vous créer un compte de test (gratuit), un simple téléphone 00.33.1.60.53.60.53 ou www.clever.fr

Written by Antoine

Informaticien depuis des lustres, ancien directeur de Banque (Informatique, Comptabilité, Communication, Refonte Informatique), Antoine est un passionné par les nouvelles technologies, et les innovations liées à l'informatique. Une de ses passions est d'écrire des articles, sur les sujets les plus variés et les plus divers, mais en relation avec le monde du SMS ou de la communication, de la supervision, et de la gestion des astreintes.

Cop26, sur le Climat, de gros espoirs !!

Cop26, sur le Climat, de gros espoirs !!

Gestion de crise, les règles pour une communication de crise efficace

Gestion de crise, les règles pour une communication de crise efficace