CarnetdeBord

Actualités du message marketing Multicanal

CarnetdeBord

Actualités du message marketing Multicanal

in

Classement des pays producteurs de Pétrole dans le monde : TOP 10 premiers

La révolution industrielle a vu, il y a deux siècles, l’exposition de l’utilisation du pétrole et de ses dérivés ; les moteurs des véhicules (camions, autobus, véhicules privé), et l’utilisation pour les chaufferies et similaires ont fait qu’il a été nécessaire d’utiliser de plus en plus d’hydrocarbures.

Classement des pays producteurs de Pétrole dans le monde : TOP 10 premiers
Classement des pays producteurs de Pétrole dans le monde : TOP 10 premiers

L’exploitation du pétrole remonte à une époque très très ancienne (la Mesopotanie), mais son importance, commerciale et industrielle, croît  avec la révolution industrielle à partir du xixe siècle pour connaître au xxe siècle un essor économique et aussi une succession de crises (dont la plus importante est liée à une guerre), qui sont loin d’être terminées, et qui ont fait grimper le prix du pétrole et des résidus (hydrocarbures) des différentes étapes des raffinages multiples.

Au départ le pétrole (en latin = petroleum et en grec petra = roche), est en fait une huile minérale d’origine naturelle, qui  remontait à la surface, il y a plus de 3.000 ans en Mésopotamie, cela suintait de la terre, et il fut utilisé comme mortier dans la construction des villes et des remparts, et il servait pour le calfatage des coques des navires et pour assurer l’étanchéité des conduites, et des citernes.

Chaque gisement pétrolier, émet une qualité particulière de pétrole, déterminée par les impuretés constatées et par les proportions de molécules lourdes et légères, la qualité d’un pétrole est déterminée par un paramètre dénommé densité API, et c’est à partir de là que l’on qualifie les pétroles conventionnels et non conventionnels, en extrayant les condensats. Enfin pour compléter on parle aussi de pétrole brut de synthèse (issu du schiste bitumineux, et de sables bitumineux).
Note de l’auteur, pour faire le présent article, j’ai puisé et fait mes recherches sur internet, beaucoup de sites proposent des chiffres, mais les données les plus équilibrées, je les ai trouvées sur le site du www.wikipedia.org, qui est une mine pour tous ceux qui cherchent des informations fiables et exploitables.

Classement des pays producteurs de Pétrole dans le monde

Le pétrole est une énergie fossile, au même titre que le charbon ou le gaz naturel, ces combustibles, riches en Carbonne et Hydrogène, sont issus par la transformation de toutes ces matières organiques, enfouies dans les sols et les sous-sols, pendant des millions et des millions d’années (et c’est de là que vient le terme de fossile), mais hélas, les réserves mondiales sont très limitées à l’échelle planétaire, et forcément arrivera le jour proche, où elles seront épuisées.

Production Mondiale, les 10 premiers états

Ces chiffres sont indiqués en millions de tonnes par an.
Pays                    2017     2018       2019
  • 1 – Etats Unis       573,9     671,6     746,7
  • 2 – Russie            554,3     563,3     568,1
  • 3-Arab.Saoud.     559,3     576,8     556,6
  • 4-Canada             245,8     268,3     274,9
  • 5-Irak                   222,4      227        234,2
  • 6-Chine               191,5      189,1     191
  • 7- Emirats Arab.  176,2       176,7    180,2
  • 8 – Iran                 235,5       224,7    160,2
  • 9 – Bresil              142,3      140,2     150,8
  • 10-Koweit            145         146,8     144

Production Mondiale, par continents

Ces chiffres sont indiqués en millions de tonnes par an.

  • Région                                  2017         2018         2019
  • Monde                                 4.393,5    4.499,5      4.484,5
  • Moyen Orient                       1.479,3   1.494,10    1.417,4
  • Amérique du Nord                   929,2     1.042,2    1.116,5
  • Es-URSS (CEI)                        698,1     711,1         714,9
  • Afrique (hors M.Orient)            384,8     394,5         399,1
  • Amérique Sud & Centrale        367,4     333,4         317,0
  • Europe (Hors CEI)                   164,9      163,2        157,8

Cop 21 -> Cop 26, que de chemin à parcourir.

La formidable exploitation de ces combustibles dits fossiles, est sans le moindre doute à l’origine de la production des gaz à effet de serre ; une telle utilisation d’énergies non renouvelables, cause un réel déséquilibre de part le monde, ce qui ne manque pas d’entrainer le réchauffement climatique.

L’accord de Paris en 2015, ou Cop 21, prévoyait, un réchauffement planétaire limité à + 2°c, ou pour une situation idéale à  +1,5 ° C, a l’horizon finale de ce siècle, et cet accord préconisait sans toutefois l’imposer la sortie des énergies dites polluantes, nous en sommes loin, très loi, et 6 ans sont passés déjà, pour ne dire 6 ans ont été perdus, les raisons, en voici quelques unes :

1 – Certains états ne veulent rien savoir, et peinent à tourner la page, car on se fixe des objectifs sur le papier, sans savoir si nous serons capables de les atteindre; l’ONU estime que les Etats restent toujours en un dangereux décalage, et ne prévoient pratiquement pas la réduction du charbon.

2 – Le renouvellement des énergies dites renouvelables ne prend pas, pour ne dire patine, l’AEI estime que la part du renouvelable devrait être multiplié par presque 10, et pour ce faire il conviendrait d’installer des panneaux photovoltaïques, dix fois plus qu’aujourd’hui.

3 – Certains secteurs, auront du mal à se passer des énergies fossiles, comme l’aviation et la pétrochimie, même si les recherches autour des hydrocarbures de synthèse (neutres en carbonne), pourraient s’avérer des pistes intéressantes mais nous n’en sommes pas encore là.

Une option très peu exploitée, semblerait être l’avion à hydrogène, mais les avions sont loin d’être au point, donc il conviendra de trouver d’autres options, afin de réduire la consommation actuelle des énergies fossiles.

Cop 26, les espoirs sont là, sachons relever les enjeux.

Que de temps perdu, depuis 1992, et l’adoption de la convention-cadre des nations unies sur le Climat, qui donna naissance à la COP

La COP 26 se déroule du 31 octobre au 12 novembre 2021 à Glasgow, en Écosse. Elle est organisée cette année par le Royaume-Uni, en partenariat avec l’Italie, et comme son nom l’indique, c’est la 26ème fois qu’elle se réunit.

Mais elle aura fort à faire, car cette année passée a été destructrice et pour ne dire  calamiteuse, des feux monstrueux en Amazonie, des feux en Californie, des feux en Grèce et en Turkie, et pour finir des feux en Algérie et au Maroc.

Depuis cette date (1995), tous les états signataires se retrouvent une fois par an, dans une ville différente à chaque autour de discussions sur le climat.

Avec un objectif : suivre les accords mis en place, et tenter de trouver des solutions pour ralentir le réchauffement climatique.

Un réel espoir, les Etats Unis, depuis l’élection de Joe Biden et la Chine, semblent plus décidés que jamais à jouer le jeu, et à aller dans le bon sens, espérons-le, il en va de la survie du monde.

Auteur – Antonio Rodriguez, Directeur de Clever Technologies.

 

Written by Antoine

Informaticien depuis des lustres, ancien directeur de Banque (Informatique, Comptabilité, Communication, Refonte Informatique), Antoine est un passionné par les nouvelles technologies, et les innovations liées à l'informatique. Une de ses passions est d'écrire des articles, sur les sujets les plus variés et les plus divers, mais en relation avec le monde du SMS ou de la communication, de la supervision, et de la gestion des astreintes.

Gestion de crise, les règles pour une communication de crise efficace

Gestion de crise, les règles pour une communication de crise efficace

Trouver une formation Excel pour utiliser correctement la solution Tableur

Trouver une formation Excel pour utiliser correctement la solution Tableur

Back to Top