in ,

Passeport Vaccinal Covid ou certificat de vaccination en France

Le passeport Vaccinal Covid (ou certificat de vaccination), est un document officiel (QR) qui atteste que la personne concernée a reçu toutes les injections nécessaires, ou une vaccination complète contre le Covid-19, ou coronavirus.

Passeport Vaccinal Covid
Passeport Vaccinal Covid

Le conseil scientifique a recommandé la mise en place d’un Passeport Vaccinal Covid (à ne pas confondre avec le pass sanitaire), pour accéder à certains établissements officiels, aux restaurants, aux activités culturelles et sportives ; il s’agit d’un document qui atteste qu’une personne a bien reçu une vaccination complète contre le covid-19, au départ, jugé trop restrictif et bien trop discriminatoire, le gouvernement n’a pas voulu prendre de risques et a opté pour le pass sanitaire.

La première fois qu’en Europe, le sujet du passeport vaccinal fut abordé, c’était en janvier 2021, l’idée était de faire un document papier (si possible infalsifiable), sous la forme d’un QR Code, qui permettrait à tous les détenteurs, de voyager en Europe, et d’accéder à certains lieux publics, musées ou évènements sportifs ou évènements culturels, mais le sésame posait des problèmes, il était sujet à toutes les polémiques, car jugé, discriminant, inégalitaire et trop restrictif, et puis moins dit, il n’était pas socialement très accepté.

A tel point, que le passeport vaccinal européen, fut remplacé par le pass sanitaire européen, car il était estimé qu’il portait moins d’atteintes aux libertés individuelles de chacun, et c’est ainsi que le conseil scientifique dans un avis du 6/07/2021 réactualisé le 8/07/2021, recommanda pour tous un passeport vaccinal individuel, à visée individuelle pour pouvoir accéder à certains sites, et à certaines manifestations, et aussi aux musées,  et il fut proposé que l’application Tous Anti-Covid, pourrait être le support principal.

L’Europe s’en mêle, et réussit à l’imposer, sous forme QR

Le passeport vaccinal est donc disponible depuis le début de cet été, et se présente sous une une forme numérique (Q R, pas très facile à falsifier), et complétement harmonisé au niveau Européen. Il indique selon Thierry Breton, responsable Européen des vaccins, que son détenteur a déjà été contaminé par le virus SARS-Cov-2, mais qu’il a développé des anticorps et qu’il est maintenant guéri et complètement vacciné.

Les  27 chefs d’Etat et de gouvernement  avaient promis d’y travailler rapidement lors de leur dernière visioconférence sur la lutte contre la pandémie, le 21 janvier et ils décidèrent que le projet serait piloté par la Commission Européenne. La volonté était trop forte de légiférer, et la pandémie faisait beaucoup de dégâts, dans l’ensemble de l’Union Européenne, alors il fallait agir, sans tarder, d’autant plus que certains pays avaient déjà imposé un semblant de certificat et que d’autres se proposaient de suivre, cela devenait une nécessité et il convenait de standardiser, notamment pour les personnes qui recevaient une première dose, dans un pays, et la seconde dans un autre.

Tout faire pour éviter la 4ème vague

Le but de tout cela était d’éviter la 4ème vague, et ce fameux laisser passer, était aussi destiné à pouvoir voyager à l’étranger, durant la pandémie,  il ne s’oppose pas et ne remplace pas, le carnet de vaccinations internationales demandé par certains pays, dans des cas bien précis, tels que la vaccination contre la fièvre jaune, le pass sanitaire européen, fut instauré en France le 9 juin 2021, et imposé dans l’union Européenne à partir du 1 Juillet 2021.

La mise en place d’un passeport vaccinal, n’a pas fait l’unanimité, et des politiques ont tenté de s’opposer, telle que Dominique Le Guludec, présidente (HAS) de la Haute Autorité de Santé, qui proclama (le passeport vaccinal n’a pas de sens, car on ne sait pas si le vaccin bloque la transmission du virus 12 janvier 2021), sur France Info, et le secrétaire d’Etat Clément Beaune lui répondit une semaine plus tard (le 17/01/2021), toujours sur France Info, (c’est un débat qui n’a pas lieu d’être, et ce qui serait choquant, que certaines personnes aient des droits plus importants que d’autres).

Débats virulents entre les pour et les contre.

En France, le sujet a donné lieu à de nombreux débats, et durant des semaines, tous les journaux en ont fait leur première page, estimant :

  • Qu’au niveau juridique, il était pour le moins compliqué de faire appliquer une mesure aux contours très flous.
  • Que cela équivalait à rendre le vaccin obligatoire, sans toutefois le dire ou l’écrire clairement.
  • Que le passeport vaccinal allait créer des inégalités
  • Que l’on ne savait pas combien de temps le vaccin protégeait contre le covid-19
  • Que ce document ne pouvait pas être valable, car le détenteur pouvait transmettre le virus à tout personne non vaccinée.

Tous les arguments étaient bons, pour s’opposer à ce document, et des débats furieux eurent lieu ici et là, entre les pour et les contre.

Différence entre Passeport Vaccinal et Pass Sanitaire

 Passseport Vaccinal              Pass Sanitaire            Informations Contenues

oui                                              oui                         Attestation de vaccination

non                                             oui                         Preuve de rétablissement du Covid-19

non                                             oui                         Tests antigéniques négatifs ou tests PCR

Autres articles

Ajouter pass sanitaire google play: installer le pass sur son Smartphone

Written by Antoine

Informaticien depuis des lustres, ancien directeur de Banque (Informatique, Comptabilité, Communication, Refonte Informatique), Antoine est un passionné par les nouvelles technologies, et les innovations liées à l'informatique. Une de ses passions est d'écrire des articles, sur les sujets les plus variés et les plus divers, mais en relation avec le monde du SMS ou de la communication, de la supervision, et de la gestion des astreintes.

Comment protéger son magasin contre le vol à Nantes ?

Iot, au service des enquêtes judiciaires et de l'application de la loi.

Iot, au service des enquêtes judiciaires et de l’application de la loi.