in

Intempéries, et désastres en Wallonie (Belgique), et en Allemagne

les fortes pluies font de très gros dégats, en (Wallonie) Belgique & en Allemagne , le climat continue de se détériorer en Europe

Intempéries, et désastres en Wallonie (Belgique)
Intempéries, et désastres en Wallonie (Belgique)

Le climat en Europe fait des siennes, et cette fois-ci c’est la Belgique qui est frappée de plein fouet, toute la Wallonie est concernée par un véritable déluge, qui fait des dégâts et des victimes, Liège, une grande partie du Luxembourg, Namur, et tout le Brabant Wallon sont concernées.

L’Europe réagit, et à travers le programme   » Fit for 55″, « il n’est ni plus ni moins que le plus grand paquet législatif de l’histoire de l’union Européenne », selon les propos de Thomas Pellerin-Carlin expert énergie de l’institut Jacques Délors, qui vise la neutralité en carbone à l’horizon de 2050, pour ses 27 membres, avec une étape intermédiaire, dès 2030.

L’alerte rouge est largement dépassée, et plusieurs victimes sont à déplorer selon les informations des bourgmestres concernés, mais les décomptes finaux ne sont pas encore terminés, car ici et là, on dénombre plusieurs disparus, emportés par les eaux et les crues.

 

Alerte dernière minute, plus de 50 morts en Allemagne d’annoncés, des dizaines de disparus, et l’évacuation du centre-ville de Liège, et des bords de la Meuse.

Après avoir écrit, ce jour notre article, il est 19 heures, et  la situation a continué de se dégrader et l’on compte un peu plus de 50 morts, en Allemagne (tout le district de district d’Euskirchen, dans le Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie), dus aux intempéries, et très fortes pluies, pour ne dire diluviennes,  par ailleurs,

Le bourgmestre de Liège, annonce l’évacuation complète de sa ville surtout pour les habitants du centre-ville et des quartiers en bord de meuse, car près de 2 mètres d’hauteur d’eau ; sont attendus dans les prochaines heures, à situation exceptionnelle, décisions exceptionnelles.

Christine Defraigne, le bourgmestre précise : le niveau de l’eau va encore monter au moins d’un mètre et demi, à deux mètres, nous demandons aux habitants qui ne peuvent pas quitter la ville dans monter dans les étages, en prenant de l’eau et des vivres, car nous ne savons pas ce qui se profile à l’horizon,  le pic haut est loin d’être atteint, nous fermons les quais dans les minutes qui viennent et il ne faut pas venir à Liège dans les heures qui suivent. Nota –  il faut vraiment que la situation soit exceptionnellement grave pour recourir à de tels extrêmes, mais la vie des personnes en dépend, la situation est vraiment des plus graves, et le pire n’est pas encore certain.

Le barrage d’Euphen en grand danger

Le Meuse est en forte crue, et  certains barrages,  ne cessent de monter, et présentent des indications très inquiétantes, le centre de la ville de  Veviers est sous l’eau, et toute la population craint pour le barrage d’Eupen, si les vannes sont ouvertes, c’est une catastrophe assurée.

La ville de Chaudfontaine, a commencé mercredi (hier), à l’évacuation de ses riverains, tant la situation était dramatique, pour ne dire désespérée, la ville de Vaux sous Chevènement était aussi concernée par l’évacuation, qui a touché près de 2000 personnes.

Le message du gouverneur de la province de Liège était vraiment inquiétant, et confirmait que le débit de la Vesdre allait forcément augmenter ; précisant ainsi : « Le barrage d’Euphen, n’est pas en mesure de diminuer l’impact des crues exceptionnelles, dans les heures qui viennent »..

Le Hainault, est relativement moins touché par les intempéries, mais néanmoins plusieurs affluents sont en pré-alerte, et si les pluies continues, sans le moindre doute, que tous ces secteurs passeront en alerte rouge, car l’eau déborde de partout (la Vesdre est en situation critique).

A Pepinster, notamment à cause de la Vesdre, il faut noter une bonne dizaine de maisons d’écroulées et les sauvetages par les équipes de secours, sont difficiles et compliquées, toute la ville se retrouve sous l’eau, et nombreuses sont les voitures emportées par la crue.

Les secours, les pompiers et la protection civile, tentent de s’organiser, et de procéder ainsi au sauvetage des personnes en difficulté, à l’aide de tout ce dont ils possèdent, bateaux, canoés, kayaks,  planches à voile, tout est bon pour aider ces pauvres gens, souvent très âgés et à mobilité réduite.

C’est un véritable drame qu’affrontent les sauveteurs, les gens hésitent à quitter leurs maisons, de peur de tout perdre ; pourtant le danger est vraiment là, les personnes qui restent dans leur domicile, risque vraiment la mort, par noyade, surtout s’ils ne disposent pas d’un étage.

Namur et Spa sous les eaux (tristesse pour les thermes, très affectés).

Namur et Spa sont sous les eaux, et les habitants prétendent ne pas avoir vécu de telles situations depuis des années et des années, les villes sont coupées en deux, par des rivières en crue, venues de nulle part, les images sont dantesques, et les risques permanents.

Depuis fort longtemps, nous n’avions pas vu de telles intempéries dans tout le grand sud-est de la Belgique, les arbres arrachés, les rues inondées, les voitures emportées, et des dizaines de vitrines explosées par la force des eaux, qui sortent de partout, et qui obligent les habitants à se réfugier.

Le bourgmestre de Rochefort (commune où se rejoignent plusieurs rivières a déclaré sur la radio RTL), qu’ils ont du mettre à l’abri, plusieurs camps de scouts, car le danger était là, et il y avait de vrais risques de survie pour tous ces jeunes, peu habitués à de tels déchainements.

En 2016, des phénomènes similaires, obligeant les autorités à déclarer la situation en calamités publiques.

La Belgique est une habituée de ces intempéries, et déjà en juin 2016, de tels phénomènes s’étaient produits, obligeant le gouvernement wallon à déclarer la situation comme des calamités publiques, (pluies, grêles), afin de pouvoir procéder à des remboursements pour les personnes concernées.

Bonne nouvelle, toute relative, l’administration a précisé que le barrage de la Gileppe n’ouvrirait pas ses vannes, à contrario du barrage d’Eupen, par mesure de sécurité, ouvrir les vannes est un processus normal et habituel pour préserver les ouvrages en cas de fortes intempéries.

Enfin devant tant de difficultés, les hommes de la Défense Nationale ont été appelés en renfort, pour aider et évacuer les habitants, qui sont totalement désemparés, et ne savent comment faire face à de telles calamités.

Climat, la Commission Européenne a du pain sur la planche, face aux divisions de ses 27  adhérents.

Le climat Européen se détériore, et pas seulement en Belgique, il est temps, que la commission Européenne prenne ses responsabilités, mais à vrai dire le plus dur commence maintenant ; elle qui vise une diminution des émissions de carbone de 55 % d’ici 2030 a du pain sur la planche, car les divisions sont grandes entre les intérêts de ses 27 états, dont chacun tire la couverture à soi, sans penser à l’intérêt général des Européens, qui souffrent en conséquence.

Même si a partir de maintenant, deux ans de négociations ardues et intenses sont prévues, le temps est réellement compté, et tous les secteurs industriels (principalement sont concernés) ; il nous faut transformer le paysage industriel, mais certains pays comme la Pologne, freinent des 4 fers, nous ne sommes pas encore au bout de nos efforts, et toutes les entreprises européennes sont concernées et seront impliquées.

Ce monstrueux chantier qui vient de démarrer hier à Bruxelles a pour joli nom  » Fit for 55″, « il n’est ni plus ni moins que le plus grand paquet législatif de l’histoire de l’union Européenne« , selon les propos de Thomas Pellerin-Carlin expert énergie de l’institut Jacques Délors, si l’on veut atteindre la neutralité carbonne, en 2050, il faut marquer des étapes et 2030 en sera une, avec la volonté de baisser de 55 % ses émissions en carbone, dans toute l’Europe, mais les intérêts des uns et des autres divergent.

 

Auteur Antonio Rodriguez, Directeur Clever Technologies

 

Autres articles

Written by Antoine

Informaticien depuis des lustres, ancien directeur de Banque (Informatique, Comptabilité, Communication, Refonte Informatique), Antoine est un passionné par les nouvelles technologies, et les innovations liées à l'informatique. Une de ses passions est d'écrire des articles, sur les sujets les plus variés et les plus divers, mais en relation avec le monde du SMS ou de la communication, de la supervision, et de la gestion des astreintes.

Les 08 meilleurs logiciels de gestion de projet en 2021

Les 08 meilleurs logiciels de gestion de projet en 2021

Top 10 des nouvelles technologies à connaître en 2021