in ,

DNVB, pourquoi faire le choix du headless commerce en 2022

Andy Dunn, lors qu’il théorisa le concept DNVB en 2016, ne s’attendait surement pas à un tel succès, qui en fait repose sur la pertinence de la communication, en donnant l’impression de proximité avec les clients.

DNVB, pourquoi faire le choix du headless commerce en 2022
DNVB, pourquoi faire le choix du headless commerce en 2022

 DNVB, pourquoi faire le choix du headless commerce en 2022 ? La façon dont les consommateurs achètent en ligne a considérablement évolué au cours des dernières années. Non seulement ils font des achats sur une variété d’appareils, mais passent également d’un canal à l’autre avec facilité avant de finaliser un achat.

En plus de cela, avec la pandémie de COVID-19, on observe également un changement majeur à chaque étape du parcours d’achat des clients. Ils sont notamment plus friands de contenus (comme lire des avis avant d’acheter, explorer plus facilement les informations sur les produits…) et de nouvelles fonctionnalités (comme acheter avec la commande vocale et bien d’autres encore) et aiment également que tout soit plus simple et plus pratique.

Ces nombreux changements exigent de flexibilité au niveau de l’architecture du site e-commerce que seule la technologie Headless peut offrir.

Mais qu’est-ce que la technologie Headless et pourquoi les DNVB doivent faire le choix du headless commerce en 2022; ce sont les questions auxquelles nous allons répondre dans cet article. Mais d’abord, revenons sur la signification d l’acronyme DNVB.

Qu’est-ce qu’une DNVB ?

Une marque verticale native du numérique ou DNVB est une marque en ligne et née en ligne, vendant et expédiant son propre produit. À la différence des marques de commerce électronique typiques, elle contrôle sa propre distribution.

Généralement, les produits que vendent les DNVB sur leur site e-commerce proviennent directement d’un fabricant et sont vendus directement au consommateur final. Pour ces quelques raisons, elles bénéficient de marges brutes plus importantes par rapport aux commerces de détail habituels, ce qui signifie une activité beaucoup plus rentable. D’ailleurs, si le headless commerce est conseillé principalement aux DNVB, c’est qu’il exige au début d’investir des sommes importantes que tous les e-commerçants ne possèdent malheureusement pas.

Les DNVB se distinguent aussi des marques de commerce électronique typiques par leur talent à exploiter le numérique. Grâce au numérique, elles jouissent d’une zone de chalandise extrêmement vaste, bénéficient de plus d’efficacité logistique grâce à la data et se démarquent aussi par sa communication 100 % en ligne, mais extrêmement efficace; en réalité le DNVB est une marque digitale, avec un nouveau modèle économique, qui maitrise la vente de ses produits.

DNVB, qui en parla le premier et quand ?

Une révolution, le concept de Digitally Native Vertical Brands (ou DNVB) fait partie de ces nouvelles révolutions, qui sont abordées ici et là, par les experts informatiques.Andy Dunn, fut le premier a nommer ce concept et à le théoriser en 2016, dans un magazine américain dénommé Medium, même si cette date est contestée par  Viviane Lipskier, qui situe le début du concept aux alentours de  2007, au coeur de l’émulation provoquée par la prédominance des  GAFA.

Le succès des DNVB repose aussi sur la pertinence de leur communication, car les DNVB sont verticales et elles sont faites pour vendre au client final. Les DNVB associent les projets sociaux et le e-commerce durables ou environnementaux, et une majorité de consommateurs (65 %), restent fidèles aux marques engagées pour une cause.

Même si dans certains cas, leurs produits peuvent se retrouver sur certains étals de distributeurs pour mieux pénétrer certains marchés. Mais par principe les DNVB n’ont pas d’intermédiaires, pour mieux assurer un contrôle sur la logistique des produits qu’ils proposent.

 Le headless commerce, c’est quoi ?

Pour comprendre ce qu’est le headless commerce, vous devez d’abord connaître comme se présente l’architecture des sites e-commerce traditionnels faits avec des solutions telles que WooCommerce ou encore PrestaShop.

Les sites e-commerce traditionnels possèdent deux parties distinctes qui les composent, à savoir le front-end et le back-end. Le terme front-end désigne tous les éléments d’un site qui sont visibles par les utilisateurs à travers l’écran et avec lesquels aussi ils vont interagir. Quant au back-end, il est la clé de voûte du site web et fait référence à un ensemble d’opérations qui ne sont pas visibles pour les visiteurs. La partie back-end va construire, développer et mettre en interaction deux piliers essentiels au fonctionnement du site : le serveur d’hébergement et la base de données. Enfin, pour que le site web fonctionne, il faut d’abord que le front-end et le back-end soient liés.

À cause de cette liaison, la plupart des personnalisations se passant sur le front-end nécessitent des modifications jusqu’à la couche même de la base de données. Malheureusement, cela peut être contraignant et chronophage pour une entreprise qui souhaite suivre le rythme des ventes sur plusieurs canaux tout en offrant des expériences client cohérentes.

Avec la technologie headless en revanche, il n’y a pas cette rigidité qui empêche les développeurs de concevoir un site qui répond aux besoins et habitudes actuels des consommateurs. Elle permet de se détacher du système monolithique et offre aux développeurs différents canaux de diffusion de contenu sur l’aspect visible du site, mais également la possibilité de pouvoir évoluer plus facilement grâce à l’utilisation d’APIs.

Une définition plus simplifiée du headless commerce

Un headless commerce est un site de commerce électronique où le front-end et le back-end sont séparés. Cette architecture offre aux marques, ou plus précisément aux développeurs, plus de liberté d’expression pour construire ce qu’ils veulent et comme ils le souhaitent. Plus important encore, il permet aux développeurs d’enrichir l’expérience client.

La couche de présentation, à savoir la partie visible du site et avec laquelle les utilisateurs peuvent interagir, est connectée à la fonctionnalité de commerce électronique via des API REST (interfaces de programmation d’applications), qui pour information sont considérées comme l’épine dorsale de l’architecture headless.

En effet, dans un environnement Headless, les requêtes sont effectuées via des API afin de soumettre ou de récupérer des données brutes. Une fois que les données brutes ont été renvoyées, elles peuvent être utilisées de plusieurs façons. Par exemple, elles peuvent être agrégées dans un rapport, archivées pour une utilisation ultérieure (mises en cache), présentées à l’utilisateur dans une interface graphique unique ou remplies dans un autre système. Les possibilités sont en fait infinies!

Pourquoi l’headless commerce en 2022 ?

Lorsque la marque Bang & Olufsen est passée au headless commerce en 2021, son directeur e-commerce a affirmé que le temps de chargement moyen de leur site est passé de 20 secondes à seulement 4 secondes, que leur taux de conversion a augmenté de 60%. Enfin, leur panier moyen a aussi connu une progression impressionnante de 13%.

Le headless commerce serait donc la solution pour optimiser la flexibilité et l’agilité d’une boutique en ligne. La grande majorité des experts du e-commerce sont de cet avis. Et en 2022, il est plus que temps de l’adopter.

Comme évoqué plus haut, le principal avantage des sites Web headless est la flexibilité qu’ils offrent en séparant l’interface frontale du système back-end. Cela offre aux marques la possibilité d’intégrer un nombre illimité d’interfaces frontales aux données sous-jacentes, leur permettant de s’adapter aux préférences des clients, mais aussi de faciliter les tâches qui incombent aux développeurs.

En effet, techniquement avec un système headless, on peut confier à différentes équipes maitrisant différents langages de programmation l’enrichissement du front-end. Une équipe pourrait par exemple développer une application iOS en utilisant Swift, une autre équipe se concentre sur une application Android en utilisant Java, une troisième équipe qui se concentre sur la création d’une compétence Alexa à commande vocale.

Les autres avantages du headless commerce

Si vous envisagez de passer au headless commerce, voici d’autres avantages que vous pourrez en tirer (bénéficier)  :

  • L’expérience omnicanale :

l’omnicanal désigne l’utilisation simultanée et de manière connectée de différents canaux de contact et de vente entre l’entreprise et le client. Sur les plateformes de commerce électronique traditionnelles, l’ajout de nouvel canal est généralement complexe. Ce n’est pas le cas avec la technologie headless. Elle permet à vos développeurs, si cela est nécessaire, de créer des front-ends pour les nouveaux canaux de vente numérique quand ils le souhaitent et sans avoir à attendre.

  • Personnalisation sans limite du front-end :

La technologie headless grâce aux API offrent un potentiel illimité d’ajout de nouvelles fonctionnalités sur le front-end. Si vous le désirez, vous pouvez même intégrer sur votre site des outils compatibles IoT.

  • Expérience client personnalisée :

Aujourd’hui, les clients sont devenus plus exigeants et réclament des expériences personnalisées qui correspondent à leurs besoins et à leurs désirs d’achat. Avec un site web headless commerce, les entreprises peuvent aujourd’hui ajuster les contenus proposés et le front-end en fonction des goûts et des préférences des clients. Mieux encore, grâce à l’exploitation de données, les contenus et l’apparence du front-end peuvent être changés en fonction du client. Notez que la personnalisation est ce qui va vous permettre de créer un lien plus fort avec vos clients !

  • Gain de temps dans l’ensemble de l’informatique :

L’ajout de nouveaux contenus, de fonctionnalités ou de nouveaux canaux est plus simple et plus rapide avec le système headless, toutes les marques qui le pratiquent sont nées sur le web et maitrisent l’ensemble des chaines de valeur, qui vont de la conception, à la commercialisation, en passant par les process de fabrication, avec la volonté d’améliorer le ROI.

 

Conclusion sur le DNVB

En réalité les DNVB, sont les surdoués du commerce, dans le marché digital, qui se préparent de belles promesse pour demain. En réalité les DNVB sont une véritable révolution, où le digital est plus imbriqué que jamais dans le processus de vente.

En réalité, et les définitions les plus fines, et les  plus proches de la réalité se trouvent dans un mémoire de fin d’études de l’université de Strasbourg, qui en en 2020, écrivit que « le Marketing participatif, est un levier de développement participatif pour les DNVB

Viviane Lipskier, autre  experte sur le sujet, qui est aussi  « Global Brand Strategist », experte en nouveaux business models de la mode,  les a parfaitement définies dans la phrase qui suit : « les DNVB, c’est avant tout le monde du crowd : crowdcreativity, crowdsourcing, crowdvoting et crowdfunding »…, et estime que l’important est de créer le Costumer Wow

Auteur Antonio Rodriguez, Editeur et Directeur de Clever Technologies

Autres articles

Written by Antoine

Informaticien depuis des lustres, ancien directeur de Banque (Informatique, Comptabilité, Communication, Refonte Informatique), Antoine est un passionné par les nouvelles technologies, et les innovations liées à l'informatique. Une de ses passions est d'écrire des articles, sur les sujets les plus variés et les plus divers, mais en relation avec le monde du SMS ou de la communication, de la supervision, et de la gestion des astreintes.

Cybersécurité en 2022

Cybersécurité, en 2022, toujours reléguée au second plan par les dirigeants d’entreprise.

Régulations sur le marché numérique en Europe, le DMA ou le DSA, nouveaux projets Européens.

Régulations sur le marché numérique en Europe, le DMA ou le DSA, nouveaux projets Européens.