in ,

Devenir first party data : pourquoi est-ce une priorité aujourd’hui ?

Les data first party font référence aux renseignements personnels fournis par les internautes. Les entreprises les obtiennent lorsque les visiteurs de leurs sites répondent à des questionnaires, laissent des commentaires ou s’inscrivent sur les plateformes en ligne.

Devenir first party data
Devenir first party data

L’équipe commerciale en a besoin dans le cadre du processus de ciblage des profils des clients potentiels. Les marques peuvent ainsi améliorer la qualité de leurs services et celle de leurs produits.

Le souci avec les GAFAM en matière de data first party

Les data first party ont une importance capitale pour les marques et les entreprises à l’ère du digital. Les données constituent de précieuses informations sur les consommateurs, notamment leurs coordonnées, leurs comportements d’achat et leurs préférences.

Dans cette perspective, les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft) possèdent une impressionnante database sur des millions d’utilisateurs internet.

Cela permet aux annonceurs et aux marketers un meilleur ciblage des audiences. Ces données sont effectivement importantes pour établir une stratégie marketing. Cependant, ces informations fournies par ces géants du web reviennent trop chères.

Il est donc crucial que, dans le cadre respectant les conditions du RGPD, les entreprises puissent collecter les données elles-mêmes à leur niveau.

L’utilité des data first party

Il est important d’en savoir plus sur les data first party ainsi que sur la collecte des informations des clients et des utilisateurs internet. Ces personnes doivent partager volontairement les données les concernant : la date de naissance, les coordonnées téléphoniques ou encore l’adresse e-mail.

Ces datas ont une grande importance pour les marques, car la concurrence est rude dans presque tous les secteurs d’activité. Il est donc important de devancer enseignes concurrentes en anticipant les besoins et les attentes des clients.

Les détails et les petites attentions font toute la différence. Il faut multiplier les expériences positives de la clientèle en vue de les fidéliser et de les amener à effectuer de nouveaux achats. Tout ce travail commence par la collecte de données.

Quand les clients sont satisfaits, ils en parlent autour d’eux. Ils recommandent volontiers les entreprises à leur entourage et aux autres consommateurs. Ils deviennent naturellement et automatiquement des ambassadeurs de qualité de la marque.

Les données collectées permettent aux marques d’avoir des retours sur leurs produits ou leurs services. Elles sont à prendre en considération lors des campagnes publicitaires. Il en va de même pour les nouveaux produits et services que les entreprises comptent lancer.

Encore une fois, elles valorisent les clients et ces derniers en ont pleinement conscience.

Ils savent que les marques sont à leur écoute et qu’elles tiennent compte de leur avis. Cette situation a pour objectif de renforcer la relation client.

Cela favorise, entre autres, un ciblage plus précis des acheteurs potentiels.

Les entreprises évitent ainsi de gaspiller leur énergie et leur argent en s’adressant aux bonnes personnes, notamment des prospects réellement intéressés aux produits ou aux services proposés.

Une collecte de données plus transparente

Les GAFAM privilégient le third party data, c’est-à-dire qu’ils deviennent des fournisseurs de données aux annonceurs publicitaires. De ce fait, les internautes ignorent ceux qui exploitent réellement leurs informations personnelles. La plupart des utilisateurs internet constatent d’ailleurs des publicités ciblées sur un produit ou un service après avoir effectué des recherches spécifiques ou après avoir réagi à certaines publications.

En revanche, le système de data first party mise sur une confiance mutuelle. Les clients des entreprises connaissent les informations qu’ils communiquent. Ils ont également la certitude que ces données sont uniquement utilisées par les marques elles-mêmes. Cette alternative leur permet de se détacher progressivement des GAFAM, en l’occurrence de Google Ads et de Facebook Ads. Les coûts d’utilisation de ces outils ne cessent d’ailleurs d’augmenter.

Les entreprises peuvent ainsi collecter ces données grâce à leurs CRM, mais aussi à leurs comptes sur les réseaux sociaux. Il est également possible de mettre en place un système de cookies sur leur site internet. Cela permet de connaître le comportement des clients ou des visiteurs d’un site web sur internet. Les marques peuvent collecter des informations utiles lors du passage à la caisse, car le client y remplit les questionnaires relatifs.

Les achats effectués fournissent des statistiques indispensables sur les ventes réalisées. Ils indiquent les meilleures ventes, le coût des paniers moyens ou encore les périodes de rush. En plus des intérêts financiers, ces informations ont pour but d’améliorer la réactivité et la productivité des entreprises. Elles peuvent déterminer les tâches à automatiser ou les processus de travail à optimiser afin d’assurer la compétitivité.

Written by Lagustais

Emploi : devenir secrétaire à domicile en 2022 

Emploi : devenir secrétaire à domicile en 2022 

Do It Yourself

Le Do It Yourself : histoire de fait main