in ,

Tendances technologiques qui marqueront l’année 2022 ?

La technologie évolue a grands pas, et cette année 2002, ne va pas différer des autres, car le principe même de technologie est d’avancer à grands pas, tous les aspects ou secteurs de notre vie personnelle et professionnelle sont concernés. Les nouvelles technologies modifient les relations entre les hommes et leurs environnements, que cela soit pour la technique ou pour le médical, sans oublier le monde de l’informatique évidemment.

Tendances technologiques 2022
Tendances technologiques 2022

Tendances technologiques qui marqueront l’année 2022 , La réalisation de nombreuses promesses technologiques est attendue cette année 2022. Seront-elles tenues par les entreprises qui les ont faites ? Seul le temps nous le dira !

Le metavers, la blockchain, les crypto monnaies et la Bitcoin, les NFTs, les applications décentralisées ou encore l’Intelligence artificielle… Ce ne sont plus des technologies émergentes, puisqu’elles sont déjà là, depuis de nombreuses années pour certaines, créant tout un émoi. En revanche, tout indique que cette année en 2022, elles seront omniprésentes et connaîtront des avancées majeures.

En 2022, les DSI devront anticiper de nombreuses tendances technologiques. Bien sûr, toutes ces tendances ne les concernent pas nécessairement. Cybersécurité, intelligence artificielle, automatisation, travail hybride, meta-vers, blockchain, crypto-monnaies, NFTs, Bitcoins, Applications Centralisées, mais ils doivent  s’y préparent.

Quelles sont les tendances technologiques qui marqueront l’année 2022,  Voici les cinq technologies tendances, qui devraient acquérir un énorme marché cette année et au-delà.

Le metavers

Imaginez un monde où vous pouvez assister virtuellement à un mariage à San Francisco pendant que vous sirotez une tasse de café à Moscou. Ou une société où l’interaction avec les gens ne se limite pas à des appels vidéo flous et à un service informatique glitch (de mauvaise qualité).

Ce sont les choses que le métavers, la prochaine génération du Web, a l’intention de faire. Le métavers est un monde virtuel où vous pouvez interagir grâce à votre avatar numérique avec d’autres avatars et des objets virtuels en temps réel. Le PDG de Facebook le décrit comme « un Internet incarné où, au lieu de simplement regarder le contenu – vous y serez actif ».

Pour mieux saisir le métavers, on peut extrapoler des traits du monde réel à un cadre entièrement virtuel. Un environnement métavers incorporera notamment des éléments du monde réel dans un monde virtuel. Un Londres ou un New York dans le métavers, par exemple, peut fournir des représentations numériques de rues et de bâtiments réels et où des avatars conduits par de vrais gens.

Le Metavers, au sens d’un monde visuellement réaliste se surimposant au monde réel, n’est pas encore pour cette année. En revanche, au vu des nombreux et colossaux investissements qui sont consacrés au métavers, on peut quand même s’attendre à ce que cette année cette technologie apportera de nombreux changements dans des domaines comme le divertissement, la culture, l’éducation ou encore l’information.

Par exemple, cette année, surtout pour remédier aux restrictions imposées par la Covid-19, on peut s’attendre à ce que de nombreux artistes auront l’occasion de jouer des spectacles dans des lieux virtuels. Cela offrirait aux fans la possibilité d’assister à des spectacles sans risques et aussi avoir la chance d’interagir directement et en temps réel avec leurs chanteurs préférés.

La blockchain

La blockchain, pour faire simple, est une technologie qui permet de stocker et transmettre des informations de manière transparente, sécurisée et sans organe central de contrôle.

Il s’agit d’une nouvelle couche technologique qui recale Internet et menace de contourner les anciennes constructions héritées et les entreprises centralisées. À la base, la blockchain injecte de la confiance dans le réseau, empêchant certains intermédiaires de remplir cette fonction et perturbant de manière créative leur fonctionnement.

Métaphoriquement, la blockchain est l’ordinateur ultime non-stop. Une fois lancé, elle ne tombe jamais en panne et offrent une résilience incroyable, ce qui la rend fiable et attrayante pour exécuter une nouvelle génération de services décentralisés et d’applications logicielles.

Tout comme Internet a créé de nouvelles possibilités que nous n’avions pas prévues dans ses premières années, la blockchain donnera également naissance à de nouveaux modèles commerciaux et à de nouvelles idées qui sont encore inconnues.

Cette année, on peut s’attendre à de grandes évolutions des domaines suivants, qui pour ceux qui l’ignorent sont basés sur la technologie blockchain :

  • L’infrastructure informatique décentralisée

La blockchain peut également être considérée comme une approche de conception logicielle qui lie un certain nombre d’ordinateurs qui obéissent généralement au même processus de « consensus » pour publier ou enregistrer les informations qu’ils détiennent, et où toutes les interactions associées sont vérifiées par cryptographie.

Cette année, certainement de nombreuses plateformes informatiques décentralisées Open Source soutenues par la technologie « Blockchain » feront leur apparition. Il s’agit de plateformes qui permettront la création de applications décentralisées, et fourniront des protocoles décentralisés pour l’authentification ainsi que du stockage des données de manière décentralisée, à la manière de ce que font déjà des plateformes comme Blockstack.

  • Plate-forme transactionnelle

Un réseau blockchain peut valider une variété de transactions liées à la valeur relatives à la monnaie numérique ou aux actifs qui ont été numérisés. Chaque fois qu’un consensus est atteint, une transaction est enregistrée sur un « bloc » qui est un espace de stockage.

La blockchain garde une trace de ces transactions qui peuvent être vérifiées ultérieurement comme ayant eu lieu. La blockchain est donc cette plateforme géante de traitement des transactions, capable de gérer les microtransactions et transactions de grande valeur.

À l’avenir et peut-être à partir de cette année 2022, nous verrons la technologie blockchain s’imposer dans les transactions immobilières, bancaires et autres qui nécessitaient auparavant la présence de bon nombre d’acteurs qui doivent être payés pour leurs services.

Il y a aussi ceux qui pensent que la blockchain remplacera dans une future proche des professionnels comme le notaire. En tout cas, une chose est sûre : cette technologie démocratisera l’investissement et l’accession à la propriété.

  • Base de données décentralisée

Cette année, de nombreuses entreprises et particuliers seront convaincus de l’utilité blockchain pour stocker leurs données. Une blockchain, c’est aussi un espace où vous pouvez stocker toutes vos données de manière semi-publique dans un espace conteneur linéaire (le bloc). N’importe qui peut vérifier que vous avez placé ces informations, car le conteneur porte votre signature, mais seul vous (ou un programme) pouvez déverrouiller ce qui se trouve à l’intérieur du conteneur, car vous seul détenez les clés privées de ces données, en toute sécurité.

Pour le moment, les blockchains sont des bases de données peu adaptées pour stocker de grandes masses de données. Toutefois, grâce au fait qu’elles offrent une nouvelle manière plus sécurisée et décentralisée de stocker des données, elles peuvent répondre aux besoins de certains professionnels et métiers.

Depuis quelques années par exemple, certains agents des douanes et entreprises de camionnage les utilisent comme de grands livres, qui présentent l’avantage d’être impossibles à manipuler et à falsifier. Les blockchains utilisées comme grands livres réduisent considérablement les vols et les corruptions.

Le Bitcoin

Le bitcoin valait environ 20 000 dollars en décembre 2017 après une année record où la célèbre crypto-monnaie a vu son prix multiplié par 15. Depuis, chaque année le Bitcoin ne cesse de connaître des hausses spectaculaires. Début 2021, sa valeur atteint 40 000 $. Nous sommes actuellement en janvier 2022 et un BTC coûte environ 42.000 dollars américains.

Même si ces hausses de prix fulgurantes s’accompagnent d’une volatilité conséquente, on comprend l’intérêt que peuvent susciter les monnaies virtuelles, capables d’afficher des performances impressionnantes qui n’ont d’égal que leur volatilité. L’augmentation du volume des échanges et la hausse massive de la capitalisation boursière des monnaies virtuelles indiquent clairement l’intérêt des investisseurs pour ces nouveaux actifs financiers.

Cette année, on ignore encore si la valeur du Bitcoin va exploser. Mais en tout cas, le nombre de ses « usagers-investisseurs » connaîtra certainement une forte augmentation. Il est estimé entre 200 et 300 millions en ce début d’année 2022 ; et les experts prédisent que ce chiffre atteindra plus d’un milliard d’ici 2027.

Des NFT omniprésents en 2022

L’année 2021 aura aussi été marquée par la popularité massive des NFT. Et tout indique que cette année ce sera encore le cas, pour preuve le premier SMS NFT vient d’être vendu.

NFT signifie Non-Fungible Token – un jeton numérique, similaire au bitcoin ou à l’ethereum. Cependant, contrairement à une pièce Bitcoin ordinaire, un NFT ne peut pas être échangé à l’identique ; voilà pourquoi il est dit qu’il est non fongible.

Les types de NFT sont très variés, mais peuvent prendre la forme d’un morceau de musique numérique, d’un extrait de vidéo, d’une image, d’’un fichier d’art… Bref, de tout ce qui peut être stocké numériquement et être considéré comme ayant de la valeur.

Les NFT sont une source de revenus attrayante pour les marques. Et pour preuve, en 2021, Taco Bell a vendu de simples GIF et images NFT sur le thème taco à plus de $500 l’unité. Un clip vidéo de LeBron James s’est vendu pour 208 000 $. Et une version numérisée d’une œuvre d’art de Banksy a été adjugé pour environ 380 000 $.

Les NFT sont une manière de vendre très rentable pour les marques, les célébrités et les artistes. Voilà pourquoi on peut logiquement s’attendre à une déferlante de NFT en 2022 et au-delà.

Dans les jeux vidéo aussi, l’utilisation des NFT va aussi s’mposer. Les NFT, dans les jeux vidéo, seront appliqués à tout ce qui peut être tokenisé, y compris les actifs du jeu. Il se trouve que les créateurs et les éditeurs de jeux ont longtemps exploité le désir des joueurs d’acquérir des capacités, des fonctionnalités et des actifs supplémentaires pour vendre leurs jeux. C’est une stratégie historiquement efficace.

Cependant, les joueurs sont souvent frustrés lorsqu’ils réalisent que leurs « achats » in game ne durent que tant qu’ils continuent à jouer au jeu dans lequel ils l’ont « acheté ». Les NFT peuvent « résoudre » ce problème en rendant possible les échanges d’actifs de jeu tokenisés.

En 2022, l’Intelligence artificielle repoussera davantage de limites

L’intelligence artificielle (IA) a progressé à pas de géant au fil des ans. Il a affiné et redéfini les cadres commerciaux et a porté la notion d’efficacité opérationnelle à un tout autre niveau. Grâce à l’IA, d’innombrables percées ont eu lieu dans de nombreux secteurs.

Parmi les exemples d’industries qui ont bénéficié de l’IA, citons : la santé (assistance au diagnostic basée sur les données), l’automobile (flottes autonomes pour le covoiturage), les services financiers (planification financière personnalisée).

Mais aussi, la vente au détail et la consommation (conception et production personnalisées), la technologie, la communication et le divertissement ( archivage et recherche de médias), fabrication (surveillance améliorée et correction automatique), énergie (compteurs intelligents), transport et logistique (camionnage autonome) et bien d’autres encore.

Mais cette année, les avancées en matière d’IA/ML atteindront de nouveaux sommets jamais atteints. Nous verrons notamment l’apparition de :

  • Modèles hybrides d’IA qui sont la combinaison de l’IA symbolique et de l’apprentissage profond et capables de reproduire le raisonnement humain.
  • Modèles d’IA plus massifs. Les modèles d’IA bénéficieront de plus de données et seront capables de traiter une quantité plus importantes de données. Cela étendra les cas d’applications de l’IA à plusieurs domaines d’ici peu.
  • Modèles d’IA sans code. Des entreprises ont réussi à mettre en place des systèmes d’IA no-code et low-code, ce qui permettra de démocratiser l’intelligence artificielle.

Intégrer une école de design à Rennes

Si vous habité à Rennes et que vous souhaitez travailler dans le design, nous vous recommandons d’intégrer une école de design. Cependant, il est légitime de se demander pourquoi intégrer une telle école. Plus encore, de nombreux métiers sont ainsi accessibles avec une école de design. On vous propose donc de faire un récapitulatif sur les différents métiers du design qui s’ouvrent après avoir profité d’un enseignement de qualité dans une école de design à Rennes.

Devenir directeur artistique

Il s’agit d’un des métiers qui sera accessible après une école de design à Rennes. Sa mission est de rendre visuellement plus agréable n’importe quel contenu qu’il soit numérique ou qu’il soit physique. Il doit donc faire marcher son imagination pour améliorer le visuel d’un produit ou d’une publicité afin de la rendre plus attrayante. Plus que de créer un visuel, il doit pouvoir imaginer une mise en scène qui accrochera la personne qui regarde l’objet de son travail. Aussi, il doit pouvoir manager ses équipes à son service. Par exemple, il peut s’agir de graphistes ou d’illustrateurs. Pour résumer, il doit être capable de traduire la volonté du client et ajouter une touche personnelle à son idée. Pour cela il devra maitriser l’ensemble des outils permettant de réaliser son travail artistique. Enfin, ses qualités relationnelles seront aussi mises à contribution pour parvenir à rendre son travail dans les temps.

Chef de projet web

Il s’agit d’un autre métier dont la personne qui sort d’école de design à Rennes pourra pratiquer. Ainsi, le chef de projet web réalise de nombreuses tâches diverses et il devra donc être une personne qui ne craint pas de faire de nombreuses tâches durant ses heures de travail. Il est la pièce centrale d’un projet de réalisation de site internet. Il devra donc composer avec ses équipes de réalisation. De l’infographiste jusqu’au développement réalisé par un développeur, il devra organiser les tâches dans l’ordre de priorité. Aussi, il devra analyser les performances du site web et le promouvoir à l’aide d’une équipe de communication.  En résumé, le chef de projet web devra s’adapter et être polyvalent

Matte painter

Il s’agit d’un autre métier du design, cette fois moins connu est plus originale. Il s’agit de professionnels pour réaliser les décors de films. Il devra donc maitriser la 2D comme la 3D et l’ensemble des logiciels pour obtenir un rendu réaliste.

Auteur Antonio Rodriguez, Directeur Clever Technologies

Pour en savoir plus :

Written by Antoine

Informaticien depuis des lustres, ancien directeur de Banque (Informatique, Comptabilité, Communication, Refonte Informatique), Antoine est un passionné par les nouvelles technologies, et les innovations liées à l'informatique. Une de ses passions est d'écrire des articles, sur les sujets les plus variés et les plus divers, mais en relation avec le monde du SMS ou de la communication, de la supervision, et de la gestion des astreintes.

Rennes et sa gastronomie décalée

Axel Manes et Joël Robuchon

Axel Manes dans le Guide gastronomique Zagat