Suivi informatique des matériels et les logiciels réseau, quels sont les objectifs

Date:

Suivi informatique des matériels et les logiciels réseau, quels sont les objectifs ; pour une entreprise ou plus précisément pour un service informatique, il n’y a pas pire situation que de recevoir un appel téléphonique venant d’un client ou d’un utilisateur indiquant que le réseau est en panne ou bien que certains services ne sont pas disponibles.

Trop souvent, les responsables informatiques n’ont pas la visibilité nécessaire pour anticiper les problèmes de performances, ce qui implique qu’ils ne se rendent compte du problème que seulement après qu’un utilisateur ou un client appelle pour se plaindre. Cela retarde malheureusement la prise en charge du problème. Or, on sait que plus la résolution prend du temps, plus cela vous coûte cher à l’entreprise.

Heureusement, il s’agit là d’un problème qui peut être résolu facilement par le suivi informatique des matériels et logiciels, et par un bon outil de supervision et de gestion des astreintes.

Suivi informatique des matériels et les logiciels réseau, quels sont les objectifs ; et en quoi cela consiste,  ce sont quelques questions auxquelles nous allons répondre dans cet article.

Suivi informatique, l’autre terme pour désigner la surveillance informatique

Le suivi informatique, appelé aussi surveillance informatique, peut être défini comme un processus de collecte de données d’observation et de mesures sur les opérations des matériels et des logiciels d’un environnement informatique donné pour avoir une visibilité sur ce qui s’y déroule et ainsi garder une longueur d’avance sur les problèmes potentiels.

Les problèmes en question peuvent être des problèmes de disponibilités des matériels, des bugs de logiciels, des problèmes de performance de quelques applications, de quelques matériels ou du réseau en général ou encore des problèmes de cybersécurité, voire des intrusions.

Les informations fournies par les outils de suivi informatique permettent aux responsables informatiques d’optimiser la performance globale du réseau de l’entreprise et aussi de réduire au maximum ses temps d’arrêt.

Comment fonctionne le suivi informatique des matériels et logiciels réseau ?

Les suivis informatiques utilisent des applications logicielles dont le fonctionnement peut se reposer ou non sur des agents. Ces agents, à titre d’information, sont des petits programmes indépendants qui s’installent au niveau des périphériques pour collecter des données sur les performances ou encore sur la disponibilité des matériels et logiciels qui intéressent l’équipe informatique.

MEMOGuard
MEMOGuard

Et quand le suivi informatique ne se repose pas sur des agents, il utilise alors les protocoles de communication existants pour émuler des agents, avec bon nombre des mêmes fonctionnalités, et des logiciels spécialisés comme le MEMOGuard de Clever Technologies, qui va jusqu’à inclure la relance à distance des applications

Ces agents peuvent détecter énormément de choses, comme les bugs, les problèmes de disponibilité, les écarts de performance, les intrusions informatiques, des vulnérabilités au niveau des dispositifs matériels et logiciels et plus encore. Par ailleurs, ils fonctionnent aussi comme des capteurs de données de batterie des ordinateurs portables, des capteurs de tension, des capteurs de courant, des capteurs de vitesse du ventilateur, des capteurs pour ventilateurs à largeur d’impulsion, des capteurs de puissance et de charge, des capteurs de lumière ambiante…

Le suivi informatique pour surveiller les performances des applications

La surveillance des performances des applications (Application Performance Monitoring – APM en anglais) grâce à des outils de suivi informatique consiste à surveiller les applications au sein d’un réseau pour déterminer si les normes de performances sont respectées. Comprenant la surveillance des performances techniques de l’application et de sa perception par les utilisateurs, elle permet à l’équipe informatique de repérer rapidement les problèmes et d’identifier les bugs affectant l’utilisateur et plus encore.

Pour assurer les performances des applications, les outils de suivi informatique mesurent généralement :

  • Disponibilité/temps de disponibilité des applications pour vérifier si les applications, telles que la voix, la vidéo, les données d’entreprise, sont en ligne et conformes aux accords de niveau de service ;
  • Taux d’erreur pour déterminer si les performances se dégradent ou échouent carrément ;
  • Demander des taux pour surveiller le trafic des applications, en se concentrant spécifiquement sur les pics, l’inactivité et le nombre d’utilisateurs simultanés ;
  • Temps de réponse pour découvrir si les vitesses de réponse ont un impact sur les performances des applications ;
  • Nombre d’instances, dans le cas d’applications basées sur le cloud, afin que vous sachiez combien de serveurs ou d’applications sont en cours d’exécution ;
  • Expérience utilisateur pour déterminer le degré de satisfaction du client vis-à-vis des performances de l’application.

Le suivi informatique pour surveiller la disponibilité et les performances des équipements

Les outils de suivi informatique communiquent avec divers équipements ou composants matériels, récupérant les données collectées par les agents pour vérifier que les composants en question fonctionnent et aussi qu’ils sont accessibles.

Sur un réseau donné, la surveillance du matériel commence toujours par un simple test Ping. Si le test échoue, cela peut signifier trois choses : que le matériel est éteint, que la connexion Internet est défaillante ou encore qu’un élément qui assure la transmission des données est endommagé. Les Pings sont envoyés à intervalle régulier pour permettre à la solution logicielle utilisée de surveiller en temps réel les composants du réseau.

Celle-ci est conçue pour fournir une alerte dès qu’un test Ping échoue et permet ainsi aux responsables informatiques de résoudre rapidement les problèmes de réseau et de matériel quand ils surviennent. C’est généralement de cette manière que la disponibilité et le fonctionnement des matériels sont surveillés.

Pour surveiller les performances des équipements réseau, les outils de suivi récupèrent les données au niveau des capteurs installés sur les composants tels que la batterie, les ventilateurs, la carte mère, le CPU, la mémoire, les disques… Ici aussi, l’outil de suivi informatique vous avertit à l’avance en cas de problèmes, qui peuvent être des problèmes de charge, des problèmes de température du matériel, en cas de quantité d’espace disque disponible insuffisante, en cas d’indisponibilité et de modifications de fichiers au niveau de l’espace disque…

Le suivi informatique pour la garder un œil sur la santé des matériels

Les outils de suivi informatique ont aussi cette capacité de surveiller l’état et la santé des matériels en analysant certains paramètres clés tels que la vitesse du ventilateur du processus et du système, la température au niveau du processeur, le niveau de la tension, l’alimentation, la température au niveau des baies de disques…

Dès que des problèmes et des défaillances sont identifiés, l’appareil de suivi génère à la fois un diagnostic et un message de journal d’alarme puis envoie dans le même temps un message de notification par e-mail, par SMS ou autres moyens de communications aux responsables informatiques pour les avertir de la santé.

MEMOGuard V5, pour vous assurer la meilleure diffusion de l’information possible.

Lors des gestions de cellule de crise la diffusion de l’information est primordiale, elle se doit d’être complète, diverse et exhaustive. Dans sa nouvelle version le MEMOGuardV5, va au-delà de tout ce que vous pouvez imaginer.

  •  Moyens de communication (sorties) vers les astreintes et diffusion de l’information

  • 1. SMS
  • 2. SMS FLASH : Interruption des activités du mobile et affichage du SMS sur l’écran principal
  • 3. Push Messages : iPhone & smartphone
  • 4. Appel vocal
  • 5. Messages Vocaux : Appels vocaux en VoIP, SIP et via ligne Analogique.
  • 6. Courriel : Serveur SMTP
  • 7. Applicatif : scripts et applications pilotées
  • 8. Réseaux sociaux : Pages dédiées
  • 9. Haut-parleurs : Carte son.
  • 10. Pager : Bip, Alphapage, ESPA 4.4.4, …
  • 11. Imprimante
  • 12. Contacts secs : Ethernet, Rs232

Il reste bien entendu que si vous privilégiez, une unité d’impression, les rapports seront produits, selon vos souhaits, et ils vous permettront dans une étape ultérieure d’analyser, de contrôler et en bref de mieux gérer le résultat de vos applications.

Pour ne plus en douter, demandez à faire un test gratuitement, vous serez agréablement surpris, par la puissance de l’outil et par ses nombreuses options, et comme c’est totalement gratuit, cela ne vous engage à rien, un seul téléphone 00 33 1 60 53 60 53 , www. clever.fr

Auteur Antonio Rodriguez Mota Editeur et Directeur de Clever Technologies

Autres articles :

Antoine
Antoine
Informaticien depuis des lustres, ancien directeur de Banque (Informatique, Comptabilité, Communication, Refonte Informatique), Antoine est un passionné par les nouvelles technologies, et les innovations liées à l'informatique. Une de ses passions est d'écrire des articles, sur les sujets les plus variés et les plus divers, mais en relation avec le monde du SMS ou de la communication, de la supervision, et de la gestion des astreintes.
netlinkingnetlinking

Tendance

Voir ausi
Autres sujet

4 questions que vous vous posez sur le portage salarial

Voilà maintenant quelques mois que vous y songez, et...

Comment éviter les pertes d’économies pendant l’inflation ? 

La situation économique actuelle est difficile pour tous les...

6 coins du Québec à découvrir absolument

Il est rempli de lieux cachés et de merveilles...

Quelle est la tendance des lunettes en ce moment ?

Que l'on ait des problèmes de vue ou pas,...