in

Cop26, sur le Climat, de gros espoirs !!

La Cop 21, avait bien démarré, cet accord de Paris, comme certains le surnomment tentait de limiter à 1,5° (Dégrés), la température de la terre, sur l’ensemble du présent siècle, mais cet accord était trop perméable et certains grands comme les USA et la Chine l’ont interprété à leur manière; rendant la situation encore plus difficile pour tous.

Cop26, sur le Climat, de gros espoirs !!
Cop26, sur le Climat, de gros espoirs !!

Avec une année de retard, pour cause du Covid-19, la COP26 a lieu entre fin octobre et le 12 novembre 2021 à Glasgow en Ecosse , elle fait suite aussi à l’inquiétant rapport produit par le GIEC, qui nous alerte une fois de plus sur les dangers de l’actuel dérèglement climatique mondial.

« Notre maison brule et nous regardons ailleurs, qui se souvient encore des ces propos prononcés par notre président Jacques Chirac en 2002, à Johanesbourg Afrique du Sud, durant le IVème sommet de la terre ». Il se referrait au réchauffement climatique, et à l’indifférence constatée par tous, sur les dangers qu’attendaient l’espèce humaine, tout entière. Même si elle était tardive, sa prise de conscience avait le mérite d’exister, et suite à cela deux actions d’envergure virent le jour, en collaboration avec les anglais, la taxation des billets d’avion, et les aides pour financer les développements dans certains pays peu développés.

Les gaz a effet de serre, continuent de pourrir la vie des habitants de la planète terre, et aucun des gouvernants de ce monde, ne semble prendre en compte les alertes des scientifiques, (CNRS, CEA, Météo France), plus alarmantes les unes que les autres, certains vont jusqu’à prétendre que la température vers 2100, montera de 6 à 7 degrés de plus, si l’on ne réagit pas,  espérons simplement qu’ils se trompent.

La Cop26, va-t-elle sauver la Cop 21, et l’accord de Paris en 2015 ?

La Cop21, obligeait les états à présenter tous les 5 ans, leur CDN (contributions déterminées au niveau national), mais les contraintes étaient trop souples, et certaines brèches ont permis, de passer outre la présentation, et certains états en ont profité, et n’ont fait qu’un dixième de ce qui leur était demandé, et le Covid-19, n’explique rien.

Le dernier rapport du Giec, publié cet été en Août 2021, confirme ce que nous savions déjà, à savoir, la situation climatique s’aggrave partout dans le monde, mais ce que nous savons moins, c’est que c’est à cause des activités humaines, mais les dirigeants mondiaux le savent bien.

Pour l’instant le compte n’y est pas, novembre est la date limite pour présenter les nouveaux plans de réduction; des émissions de gaz de serre, et selon les plus grands experts nous en serions à 7 % des rédutions prévues pour 2030, alors que 55 % étaient nécessaires et planifiées.

Rien ou pratiquement rien n’est fait en ce qui concerne les énergies fossiles, l’accord de Paris ne tient pas, ne tient plus, le gaz et le charbon continuent d’être exploités à leur maximum, et rien n’est fait par personne, pour limiter le réchauffement climatique  à plus 1,5 ° comme initialement prévu.

Carbonne, marchander ne servira à rien du tout, comment ne rien faire !

Comment faire fi, des droits à  polluer;  les marchés sont saturés, la planète n’en peut plus, elle est ko, elle est exsangue, et les émissions de gaz de serre, continuent encore et encore, où sont les idées du « net zéro », perdues oubliés, dans le fond et dans la forme.

La compensation n’est pas et n’a jamais été une solution, il faut drastiquement réduire à la source les émissions de gaz de serre, et toute solution ne serait qu’une argutie de plus, sans valeur ni intérêt, il faut par tous les moyens arrêter le dérèglement climatique.

Nous ne sommes plus, nous ne voulons plus être dans une logique marchande, je peux emettre si je paie, ou que je plante un arbre, la logique n’est pas, n’est plus celle-là, la pollution c’est de suite, et la plantation d’un arbre ne donnera des résultats que dans plusieurs années.

La compensation est un vrai leurre, et seuls quelques illuminés peuvent y croire, les ressources de notre monde, sont limitées, et tout ce qui n’est pas réduction, est forcément source de pollution, donc d’aggravation de la température terrestre.

Il convient de responsabiliser les pays et les hommes, le réchauffement climatique est l’affaire de tous, la planète nous appartient il faut en prendre soin, il faut tendre vers une responsabilisation réelle et efficace du réchauffement climatique, et ce à court terme, pour ne dire dès maintenant.

Arrêtons les déforestations, qui constituent les 30 % de la superficie terreste mondiale, c’est notre source d’énergie, de nourriture, et autres denrées, c’est pour tous, la stabilisation des sols et du climat, les forêts absorbent le CO2, et personne ne doit l’oublier, la déforestation reste une hérésie.

La Cop26, dernière opportunité de sauver le monde !!

L’euphorie en prolongement de l’accord historique de Paris en 2015, est vraiment aux abonnés absents, cette conférence semble réellement être la dernière opportunité pour sauver notre planète, et tous les gouvernements mondiaux doivent se sentir concernés de savoir comment sauver le monde de la crise climatique qui s’annonce.

Si l’Italie et le Royaume Uni, qui sont les deux organisateurs de cette manifestation COP 26 de niveau mondial, ne réussissent pas à freiner les émissions, alors il conviendra de se poser des questions, John Kerry le Représentant Américain Spécial,  en attend un progrès énorme, il ajoute nous devons réduire de 45 % les émissions sur les 10 prochaines années, disons tant mieux.

Mais cela démarre très mal, la déception du dernier G20, pèse déjà sur le début des débats, même si les intervenants, n’arrivent pas à Glasgow les mains vides,  les engagements sur lesquels, les responsables se sont entendus dimanche dernier à Rome, laissent beaucoup d’entre nous sur leur faim. Ce n’est pas à la hauteur de ce qui est attendu, et de ce que la terre mériterait.

Conclusion – COP26, Glasgow 2021

Le patron de l’ONU appelle les chefs d’Etat à « sauver l’humanité » face au changement climatique qui s’impose à nous, et il a dit cela devant plus de 120 chefs d’état qui sont réunis pour la 26ème conférence des Nations Unies sur le climat à Glasgow Ecosse (Royaume Uni).

Depuis 1995, les grandes messes sur le climat se réunissent et rassemblent plus ou moins 30.000 participants, tous tentent d’apporter leur grain de sel, mais chacun d’entre eux, balaie dans son coin, et seulement pour ses intérêts, espérons qu’ils soient réalistes pour une fois.

Les dés sont jetés, et les buts clairement identifiés :

  • Décarboner l’économie mondiale, quoi qu’il en coute.
  • Faire face et proposer de nouvelles solutions pour réduire les effets des gaz de serre
  • Limiter les effets climatiques au maximum.
  • Régler tous les points laissés en suspens par la Cop21
  • Faire face aux pays en cours de développement, et les aider autrement que par des paroles
  • Faire en sorte que la Neutralité Carbonne soit atteinte dans les meilleurs délais.

Auteur Antonio Rodriguez, Directeur Clever Technologies

 

Written by Antoine

Informaticien depuis des lustres, ancien directeur de Banque (Informatique, Comptabilité, Communication, Refonte Informatique), Antoine est un passionné par les nouvelles technologies, et les innovations liées à l'informatique. Une de ses passions est d'écrire des articles, sur les sujets les plus variés et les plus divers, mais en relation avec le monde du SMS ou de la communication, de la supervision, et de la gestion des astreintes.

Google s'associe officiellement avec WiziShop

Google s’associe officiellement avec WiziShop

Qu’est-ce qu’une API SMS : Intégrer l'envoi de message à vos applications

API Surveillance, Surveiller les alarmes avec une API, les meilleures pratiques