in

Comment prévenir ou gérer les risques industriels ?

Bottle with hazardous waste thrown in the ground.

L’émergence des entreprises tournées vers le futur ne doit en aucun cas mettre en mal le bien-être des Hommes ni la protection de l’environnement. Les industries participent fortement à faciliter les tâches quotidiennes. Pour cela, elles développent des technologies et des solutions innovantes sans cesse croissantes qui cependant peuvent augmenter les risques industriels.

Pour pérenniser le développement et assurer une bonne protection à l’Homme et à son environnement, les entreprises doivent étudier, maitriser, gérer et surtout prévenir les risques industriels. Dans cet article, nous vous amenons dans l’univers de ces risques et vous laissons sur des pistes pouvant les freiner.

1.Connaitre les risques pour mieux les prévenir

Le risque industriel se définit comme une situation fortuite c’est-à-dire un évènement accidentel qui se produit sur un site industriel à cause de produits ou des procédés dangereux utilisés. C’est un accident qui entraine pour la plupart du temps des effets graves sur le personnel, les riverains, les biens et l’environnement. Cela se manifeste par :

  • Des incendies ;
  • Des explosions ;
  • Des pollutions diverses, etc.

Pour les entreprises dangereuses qui sont exposées à plusieurs risques industriels, la réglementation se montre plus rigoureuse dans de nombreux pays et insiste de fait sur des contrôles et surtout des audits. Pour prévenir ces risques, plusieurs entreprises offrent des prestations pour la sûreté et la qualité afin de détecter les différents risques industriels.

2.Catégoriser les risques industriels

Le risque industriel qui survient dans une usine se manifeste de différentes façons. Nous vous exposons les principales formes et vous donnons une brève explication sur leurs manifestations.

Les risques toxiques

Ceux-ci proviennent de la libération de produits toxiques par les firmes. C’est l’une des formes les plus fréquentes qui se manifeste par exemple par la rupture :

  • D’une canalisation qui sert à conduire le gaz ;
  • D’une cuve qui sert à stocker de produits chimiques ;
  • D’un réacteur chimique qui contient des produits toxiques.

Le danger des risques toxiques se résume essentiellement à l’inhalation des déchets nocifs occasionnés par l’accident. Cela crée des irritations à la peau et à l’organisme de l’Homme en général.

Les risques d’explosion

Ces risques sont issus des installations de gaz combustibles ayant subi une liquéfaction. Ils sont également liés aux stockages explosifs et d’engrais ou d’un lieu confiné qui contient des substances combustibles. La propagation d’une onde de choc crée des effets de surpression et l’explosion entraine des effets thermiques brefs et intenses occasionnant des brûlures et des effets missiles.

Les risques thermiques

Cette troisième catégorie de risques est liée aux stockages de liquides inflammables en plus de l’alcool ou le solvant. Comme les risques d’explosion, les risques thermiques occasionnent des brûlures.

en savoir plus sur les prestations pour la sûreté et la qualité

3.Maitriser l’urbanisme pour prévenir les risques

Après la catégorisation des risques, les professionnels aident les entreprises à catégoriser les industries à risques. Ainsi, les Installations Classées pour la Protection de l’Environnement (ICPE) classifient les usines susceptibles de créer toutes sortes de risques pour l’environnement et les populations environnantes. De même, la directive « SEVESO » du 24 juin 1982 impose à chaque État l’existence d’une législation pour règlementer les entreprises présentant des risques.

Pour prévenir ces dangers, un plan de prévention des risques technologiques (PPRT) aide les professionnels à déterminer :

  • Les entreprises et leurs risques ;
  • Le périmètre d’exposition ;
  • Les différentes zones de dangers ;
  • Un règlement et des recommandations pour la protection des populations alentour.

Ce plan de prévention prend donc en compte toutes les composantes principales pour éviter en amont la survenance des risques.

4.Placer des balises pour éviter le pire

Afin de protéger les populations, la Servitude d’Utilité publique (SUP) se présente comme une norme administrative limitative du droit de propriété. Dans la pratique, les SUP permettent :

  • D’interdire ou de limiter le droit d’occupation des propriétaires afin de les éloigner des industries et leurs exploitations ;
  • D’obliger les industries à effectuer des travaux d’entretien et de réparation ;
  • D’obliger les propriétaires à laisser les travaux d’exécuter.

Pour mettre en œuvre cela, les maires concernés reçoivent l’information de la part des préfets. Grâce au Porter À Connaissance (PAC), les maires peuvent insérer dans leur plan d’urbanisation la cartographie des risques afin de délivrer ou pas des permis de construire.

5.Mettre en place des plans de secours

Pour renforcer la prévention des dangers industriels et anticiper sur la réparation de ceux-ci, la mise en place des plans de secours s’avère capitale. De façon concrète, les entreprises doivent prévoir le Plan d’Opération interne (POI) pour envisager les scénarios d’accidents, déterminer le responsable de son application et la personne qui doit se charger de l’exécution de ce plan.

Le Plan particulier d’Intervention (PPI) vous aide à définir le périmètre de protection et déterminer les sites qui accueillent des populations en situation vulnérable ou fragile, à savoir les écoles, les hôpitaux, les maisons de retraite, les églises, etc. Ce plan assure la mise en place des stratégies de protection de la population.

Written by Lagustais

Pentesting Cybercriminalité 2022

Pentesting Cybercriminalité : Tests d’intrusion sécurité ou tests de vulnérabilité et pénétration

Comment bien assurer une bonne maintenance de votre voiture ?