in

Quels sont les 6 éléments de la communication ?

Le processus de communication est composé de six éléments distincts : l’expéditeur, le message, le canal, le récepteur, le retour d’information et le contexte.

6 éléments de la communication
6 éléments de la communication

Chaque élément joue un rôle dans la réussite ou l’échec du processus de communication. L’expéditeur est la personne qui initie le processus de communication. L’expéditeur a quelque chose à communiquer (un message) et doit choisir un canal approprié par lequel on envoie ce message. Le récepteur est la personne (ou les personnes) à qui la communication est destinée.

Le message est l’information que l’expéditeur veut communiquer. Il doit être codé sous une forme qui puisse être transmise par le canal choisi. Le canal est le moyen par lequel le message est envoyé (par exemple, un message parlé, un message oral, etc.

Le retour d’information est la réponse du récepteur au message. Il indique si la communication a réussi ou non. Le contexte est l’environnement dans lequel la communication a lieu. Il comprend à la fois les contextes physiques et sociaux (par exemple, le lieu, l’heure de la journée, etc.).

La communication n’est réussie que si ces six éléments sont présents et fonctionnent correctement. Si l’un des éléments manque ou ne fonctionne pas correctement, la communication sera interrompue.

Présence et hiérarchie des fonctions

Chaque facteurs doit être présents et complémentaires pour que la communication soit réussie. Par conséquent, des relations sont établies entre tous les facteurs, notamment entre le message et les autres facteurs.

Il s’agit de mesurer l’importance et le poids de chaque fonction dans la transmission et la compréhension du message. Cela peut se faire en prenant en compte différents paramètres tels que : l’âge des participants, leur environnement social, leur culture, etc. Les fonctions de la langue peuvent être classées selon différents critères. Voici trois systèmes de classification courants :

1) En fonction de leur utilité, on peut distinguer deux types de fonctions : celles qui sont utiles à la transmission du message (fonctions instrumentales) et celles qui sont utiles à l’interaction sociale entre les participants (fonctions sociales).

2) En fonction de leur degré d’implication dans le processus de communication, on peut distinguer trois types de fonctions : celles qui sont essentielles à la communication (fonctions expressives et conatives), celles qui sont utiles à la bonne transmission du message (fonctions instrumentales) et celles qui contribuent au bon déroulement de l’interaction entre les participants (fonctions phatiques).

3) Une autre façon de classer les fonctions du langage est de les orienter : il y a les fonctions communicatives (fonctions expressives et conatives) et les fonctions communicatives (fonctions de communication)

Plus de détails sur : https://www.actupub.com/

Les fonctions du langage peuvent également être regroupées en fonction de leur signification

  • fonction représentative : le message représente une réalité (fonction expressive) ;
  • fonction interlocutive : le message a un effet sur l’interlocuteur (fonction conative) ;
  • fonction phatique : le message échange des informations sur les locuteurs ou sur leur relation (fonction phatique) ;
  • fonction métalinguistique : le message concerne la langue elle-même (fonction métalinguistique) ;

Il convient de noter que ces fonctions ne sont pas toujours bien distinctes et qu’elles peuvent se chevaucher. La fonction expressive est celle qui permet de révéler les pensées, les émotions ou les intentions du locuteur. Le message produit doit être décodé par l’interlocuteur pour obtenir le sens voulu par le locuteur.

La fonction conative est celle qui permet au locuteur d’influencer l’interlocuteur, de lui faire accomplir une action ou d’induire une réaction. La fonction phatique est celle qui permet d’établir et de maintenir le contact avec l’interlocuteur. Elle facilite également la communication en établissant des points communs entre les participants.

La fonction expressive est celle qui révèle les pensées, les émotions ou les intentions du locuteur. Le message produit doit être décodé par l’interlocuteur pour obtenir le sens voulu. La fonction conative est celle qui permet au locuteur d’influencer l’interlocuteur, de lui faire accomplir une action ou d’induire une réaction.

La fonction phatique est celle qui permet au locuteur d’établir et de maintenir le contact avec l’interlocuteur. Elle facilite également la communication en établissant un terrain d’entente entre les participants.

Written by Lagustais

marketing sur les réseaux

Le marketing sur les réseaux : quels réseaux utiliser ?

meilleures technologies smartphone Android

Où trouver les meilleures technologies smartphone Android ?