in

David Mercier – DGS au Service de la Population dans les collectivités locales

david mercier dgs eure nomination
david mercier dgs eure nomination

Que ce soit au niveau d’une commune ou d’un territoire plus vaste, le DGS est une personne polyvalente qui œuvre tous les jours pour le bien d’autrui.

Quelle formation faut-il suivre, en quoi consiste ce métier et est-il adapté à tous les profils ?

Quel est le rôle d’un Directeur Général des Services ?

Concours, recrutement direct ou encore détachement d’une autre fonction publique : pour endosser le costume d’un Directeur Général des Services, mieux vaut posséder un Bac+3, voire même un Bac+5.

En effet, du fait de la polyvalence des missions qui lui sont confiées, le futur DGS doit avoir des connaissances dans de nombreux domaines tels que la législation, la budgétisation, l’administratif ou encore le management.

D’autres qualités sont attendues que l’on ne peut pas acquérir par voie universitaire, comme le sens de l’écoute, la disponibilité, le sens de l’organisation ou encore l’autonomie dans le travail.

Le DGS peut tout aussi bien travailler au sein d’un conseil départemental ou régional comme d’une commune. Plus le nombre d’habitants est élevé, plus la tâche est ardue ; ce que pourrait confirmer le DGS David Mercier. Il a travaillé pour la population de l’Ille-et-Vilaine mais aussi de l’Eure ; soit pour respectivement plus d’un million d’habitants et plus de 600 000.

Quand on travaille au sein de très grosses structures, il est possible d’avoir sous ses ordres des dizaines et des dizaines de personnes qui travaillent dans des services très différents. En effet, les missions des agents en charge des personnes en situation de handicap ne sont pas celles du service jeunesse. Tout comme les problèmes du service d’urbanisme n’ont rien à voir avec ceux du service de l’Etat Civil.

Pourtant, un DGS doit analyser avec beaucoup de réactivité tous les problèmes auxquels les services sont confrontés, afin d’y apporter une résolution rapide. Tout comme il doit trouver des solutions pour que les habitants de la commune ou de la région, soient contents des décisions prises.

En tant qu’intermédiaire invisible entre le Maire ou d’autres instances et la population, c’est la réputation de ses supérieurs qui est entre ses mains, à chaque fois qu’il prend une décision.

David Mercier vous explique les difficultés qui peuvent être rencontrées par un Directeur Général des Services :

Jouer le rôle d’intermédiaire, être force de proposition, tout en jonglant avec des budgets alloués ne sont que quelques aspects du rôle du DGS.

C’est justement parce que ce métier est protéiforme que certains acteurs souhaitent depuis des années en donner une définition plus claire et plus juste. Car en fait, les tâches que doit effectuer le DGS sont au bon vouloir du maire ou d’un autre supérieur. Par contre, ce sont ces derniers qui récoltent les honneurs et que l’on remercie pour telle ou telle mission accomplie.

Le DGS, donc, ne doit pas postuler en espérant recevoir les honneurs. Pourtant, cela a été le cas pour David Mercier ; un moment que ce professionnel n’oubliera certainement jamais.

En 2018, il a été sacré Chevalier de l’Ordre National du Mérite. Ce n’est certainement pas une récompense anodine, car il faut pour cela répondre à des critères bien particuliers.

C’est un tiers qui doit faire la demande, et ce, parce qu’il juge la personne digne de la recevoir. Un dossier est donc envoyé au Ministre, afin que ce dernier puisse évaluer la carrière et le mérite professionnel et humain de la personne pour qui l’on demande cette distinction.

Il faut pour cela, également justifier de plus de 10 années passées au service des autres. Bien entendu, beaucoup de DGS travaillent tous les jours pour satisfaire les besoins des usagers. Mais qui peut se vanter d’avoir autour de lui, des personnes qui veuillent mettre ce travail à l’honneur ?

La distinction qu’a reçue David Mercier est, pour lui, un encouragement à faire et à donner encore plus. Pourtant, le travail est difficile.

Car si l’on évoque volontiers les bons moments, les projets que l’on arrive à mettre en place avec un budget serré, voir la ville que l’on aime changer et évoluer, à la faveur d’un nouveau terrain de football, d’aménagements pour les ainés, il ne faut pas oublier que l’on est confronté aussi à la détresse humaine.

Des personnes qui n’ont pas beaucoup de moyens ou qui font face à un acte de vandalisme et veulent obtenir réparation en se rendant auprès de la seule instance qu’elles connaissent vraiment : la mairie.

Un métier compliqué quand on travaille pour une collectivité

Les agents de mairie sont toujours en première ligne et subissent au quotidien les injustices des chiffres : ces quelques euros qui empêchent une personne d’obtenir une aide à laquelle elle aspire, une situation de surendettement qui met un ménage dans une spirale, sans réelle solution, à part les aider à mieux gérer leur budget mensuel. Parfois, quand les solutions immédiates ne sont pas trouvées, les réactions peuvent être vives, voire violentes.

Pour les agents, ce sont autant d’épisodes malheureux, difficiles à gérer et qui peuvent avoir un impact sur la qualité de leur travail, de leurs relations sociales, voire familiales. Le DGS doit alors se montrer meneur d’hommes, manager avec bienveillance, tenter de renforcer la cohésion d’équipe pour que toutes ces épreuves n’impactent pas trop l’atmosphère au travail.

Là encore, il doit faire preuve d’inventivité, pour que toutes ces personnalités puissent cohabiter et continuer à travailler ensemble, pour le bien-être de la population. Il doit trouver des astuces pour faire sourire ces personnes, par le biais d’activités sportives, par exemple, pour les sortir d’un cadre devenu, pour un temps, oppressant.

Outre la récompense que constitue déjà celle de l’Ordre National du Mérite, avoir quelques commentaires sur la ou les raisons pour laquelle elle a été demandée restera pour David Mercier, digne représentant des DGS de France, gravé dans le marbre de sa mémoire.

Ses supérieurs mettaient en avant sa rigueur et son professionnalisme, son sérieux qui ne l’empêchait pas d’avoir le sens de l’humour. Soit autant de qualités que l’on pourrait mettre en définition derrière les termes de Directeur Général des Services.

Autres articles

Written by Lagustais

Construire une stratégie digitale avec une agence web en Belgique

Construire une stratégie digitale avec une agence web en Belgique

réparation d'une Fuite d'eau à Paris 16 avec l'artisan plombier Artipro

Réparation urgente d’une fuite d’eau avec Arti Pro