in ,

Comment bien assurer l’intérim d’un poste en entreprise ?

Les entreprises et les administrations ont souvent besoin de professionnels intérimaires pour occuper des postes vacants. L’intérim permet de faire face à des urgences professionnelles.

Comment bien assurer l’intérim d’un poste en entreprise ?
Comment bien assurer l’intérim d’un poste en entreprise ?

Il requiert de trouver des profils spécifiques immédiatement disponibles pour assurer des fonctions déterminées.

Ce mode de travail lie les deux parties par un contrat de courte durée et sans engagement. Il est toutefois primordial que l’intérim soit bien géré par l’entreprise.

Voici de bonnes recommandations pour assurer efficacement l’intérim d’un poste en entreprise !

Bien choisir l’intérimaire

Lorsque le besoin se fait sentir, il est capital que le chef d’entreprise ou le responsable des ressources humaines agisse efficacement pour rapidement trouver un intérimaire.

Certains postes sont assez stratégiques dans les services. Les laisser vacants entrave le bon fonctionnement de l’entreprise.

Elle met des salariés compétents et qualifiés à disposition des entreprises pour effectuer des travaux ou des missions de courte durée. Cette solution est rapide et efficace pour remplacer un salarié qui a laissé son poste vacant pour une raison ou une autre. Toutefois, il faut encore prendre de bonnes précautions pour bien choisir l’intérimaire.

Justifier les motifs du recours à l’intérim

La justification des motifs de recours à l’intérim est une condition sine qua non pour choisir un intérimaire. Bien encadrée par le code de travail, elle se fait auprès de l’agence d’intérim.

Le Ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion rappelle d’ailleurs qu’un contrat de travail de courte durée « ne peut avoir ni pour objet ni pour effet de pourvoir durablement un emploi lié à l’activité normale et permanente de l’entreprise utilisatrice ».

se rapprocher d'une agence d'intérim à Annecy
se rapprocher d’une agence d’intérim à Annecy

En outre, la justification des motifs de recours à l’intérim permet d’éviter bien des litiges.

En fonction de cette justification, l’agence oriente dans le choix de l’intérimaire idéal.

Ce professionnel sait alors à quoi s’en tenir en venant dans l’entreprise.

Lorsque l’intérimaire remplace un salarié par exemple, il est important de préciser le nom et le poste qu’occupait la personne remplacée.

Dans une certaine mesure, il est demandé de préciser la nature et les causes du départ (ou de l’absence) de cet employé dans la justification.

Pour éviter d’entreprendre un processus de recrutement coûteux et chronophage, il est conseillé de se rapprocher d’une agence d’intérim à Annecy pour trouver un intérimaire.

Expliciter ses besoins

Comme dans le cas d’un recrutement normal, il est indispensable d’expliciter ses besoins lorsqu’on recherche un intérimaire. Cela permet aux personnes qui aspirent aux postes de savoir s’ils ont la capacité d’exécuter les travaux liés à ce poste. Pour cela, l’entreprise doit informer sur :

  • le lieu du travail ;
  • la période du travail ou de la mission ;
  • les horaires de travail ;
  • les caractéristiques du poste ;
  • les prérequis (diplômes, permis de conduire, etc.) ;
  • les risques associés à ce poste, etc.

C’est sur la base de ces besoins que les candidats sont jugés. Le comité de sélection peut être composé du responsable des ressources humaines de l’entreprise et des personnes de l’agence d’intérim.

Signer le contrat d’intérim

Pour respecter la législation, un intérim nécessite deux contrats. Il y a d’abord le contrat de mis à disposition. Il lie l’entreprise demandant l’intérim à l’agence de travail temporaire. Ce dernier contient entre autres le motif de la mise à disposition, les caractéristiques du poste et la rémunération. Le salaire et les primes y sont compris.

Il y a ensuite le contrat de mission qui lie l’agence d’intérim à l’intérimaire. Le contrat de mis à disposition doit être signé dans les deux jours qui suivent la prise de service de l’employé intérimaire. Autrement, son travail ne peut pas être reconnu.

En outre, l’entreprise a l’obligation de transmettre les relevés d’heure de l’intérimaire à l’agence d’intérim. Cela évite les litiges et facilite la collaboration triangulaire.

Faciliter l’intégration de l’intérimaire

L’intégration de l’intérimaire a un impact direct sur son rendement lors de la période d’intérim. C’est pour cela qu’il est capital de faciliter et d’assurer une bonne intégration. Mettre à sa disposition les équipements de protection individuelle (EPI) s’ils sont nécessaires est l’une des premières astuces pour une bonne intégration.

Aussi, l’entreprise doit transmettre toutes les informations nécessaires à l’intérimaire pour faciliter son travail. Ces premiers interlocuteurs doivent lui permettre de comprendre le fonctionnement de son département et de l’entreprise. Par ailleurs, il est indispensable de respecter les obligations légales prévues par les articles L4141-1 à L4141-4 du Code du travail.

Traiter les travailleurs de façon égalitaire

Que le passage d’un intérimaire porte des fruits dépend notamment du traitement qui lui est réservé au sein de l’entreprise. Au cours de cette période, il dispose des mêmes droits que tous les employés à temps plein de l’entreprise.

Sa rémunération doit être au moins égale à ce que percevait l’employé dont il assure l’intérim. Lorsque les prescriptions réglementaires du contrat de disposition ne sont pas respectées, l’entreprise s’expose à des sanctions pénales.

Written by Lagustais

rcs protocole qui veut remplacer le SMS

SMS / RCS : 500 millions d’utilisateurs et Apple qui refuse toujours ce protocole qui veut remplacer le SMS

choisir vos emballages alimentaires

Quels critères devez-vous prendre en compte pour bien choisir vos emballages alimentaires ?